Quelles sont les erreurs les plus courantes commises par les débutants sur WordPress ?

À l’ère du numérique, où WordPress règne en maître sur la gestion de contenu, beaucoup se lancent dans l’aventure de la création de sites Web sans connaître les écueils classiques qui guettent les néophytes. L’apprentissage de cette plateforme incontournable peut s’avérer semé d’obstacles, parfois négligés par les débutants. Les erreurs telles que la sélection hâtive d’un thème inadapté ou le délaissement des mises à jour essentielles, peuvent entraver sérieusement la performance et la sécurité d’un site. Ajoutons à cela les pièges de la surutilisation des plugins et l’omission alarmante des procédures de sauvegardes, et on obtient un cocktail à risques pour toute présence en ligne souhaitant prospérer. À travers les lignes qui suivent, nous explorerons ces fautes communes afin d’outiller tout un chacun à les esquiver habilement. Pour ceux qui veulent démarrer sur de bonnes bases, il est conseillé de suivre une formation WordPress et de se renseigner sur comment choisir sa formation WordPress.

Mauvaise sélection de thème

L’emballement initial peut souvent conduire les utilisateurs novices à choisir un thème WordPress en se basant sur l’attrait esthétique plutôt que sur la fonctionnalité et la performance. Un thème doté d’une multitude de fonctionnalités peut sembler prometteur, mais il en résulte fréquemment un site web alourdi et au temps de chargement excessif, ce qui peut décourager l’engagement des visiteurs et nuire au classement sur les moteurs de recherche.

De plus, un thème qui n’est pas adapté au responsive design peut exclure une large part de l’audience utilisant des appareils mobiles. Afin de capitaliser sur l’audience croissante des utilisateurs mobiles, il est essentiel de s’assurer que le site web s’ajuste de manière fluide aux différentes tailles d’écran. Cette adaptation est cruciale tant pour l’expérience utilisateur que pour l’optimisation SEO.

Les débutants doivent également prendre en compte l’interopérabilité du thème avec des extensions clés. Un thème qui n’est pas compatible avec des plugins tels que WooCommerce, pour les sites de commerce électronique, ou Yoast pour l’optimisation SEO, peut sérieusement limiter les fonctionnalités du site et sa capacité à évoluer.

Un exemple typique de ce problème est représenté par une entreprise nouvelle sur Internet qui souhaite établir un magasin en ligne. Sans une recherche approfondie, elle pourrait choisir un thème attrayant mais non prévu pour s’intégrer avec WooCommerce, ce qui pourrait entraver son expansion future et nécessiter une refonte coûteuse pour corriger la situation.Voici une liste des erreurs courantes dans le choix d’un thème :

  • Choix d’un thème principalement pour son apparence sans tenir compte du responsive design.
  • Sélection d’un thème surchargé de fonctionnalités inutiles, ralentissant le site.
  • Méconnaissance de la compatibilité avec des plugins essentiels pour la fonctionnalité du site.

Ces erreurs, souvent commises par des entrepreneurs débutants, conduisent à un besoin accru d’accompagnement dans la personnalisation et le maintien de leur présence en ligne – un service qui s’avérerait bénéfique dès le lancement de leur projet.

Ignorer les mises à jour

L’entretien d’un site repose en grande partie sur le suivi des mises à jour. Or, bon nombre de débutants tendent à sous-estimer l’importance de cette étape cruciale. La plateforme WordPress, de même que ses composants, évolue constamment, proposant non seulement des améliorations d’interface et de fonctionnalités mais aussi des corrections de failles de sécurité.

Pour un site au summum de ses performances et en bonne santé, les actualisations régulières du cœur du CMS, des thèmes et des extensions sont impératives. Elles garantissent une compatibilité constante avec les nouveaux standards web et une résilience accrue aux cyberattaques.

Le report des mises à jour peut entraîner de lourdes conséquences. Un site non actualisé se trouve à la merci des pirates informatiques et peut devenir une cible facile pour le spam. Plus encore, des composants obsolètes peuvent provoquer des incompatibilités et empêcher le site de fonctionner de manière optimale, dégradant ainsi l’expérience pour l’utilisateur final.

Un témoignage fréquent émane d’administrateurs qui, après avoir négligé la mise à niveau de leur plateforme, se sont retrouvés confrontés à des dysfonctionnements majeurs. Ces situations nécessitent souvent une intervention technique complexe pour restaurer les performances d’origine et sécuriser le site web.

Il est donc crucial pour les propriétaires de sites sur WordPress de prendre l’habitude de vérifier et d’exécuter les mises à jour proposées. Cela inclut non seulement les mises à niveau du cœur de WordPress mais également celles des thèmes et plugins utilisés. En agissant ainsi, ils s’assurent une présence en ligne robuste qui inspire confiance et fidélise les visiteurs.

La sécurisation du site web

La sécurisation du site web

Dans l’écosystème digital actuel, où le risque de cyberattaques constitue une préoccupation constante pour les propriétaires de sites, la sécurité doit occuper une place centrale. Cependant, de nombreux débutants sur la plateforme WordPress subissent les conséquences d’une pratique trop souvent négligée : la sécurisation de leur site web.

Négliger la sécurité de son site sous WordPress revient à laisser la porte ouverte à une multitude de menaces : intrusions, piratages, vol de données, installation de malwares, pour ne citer que ces quelques exemples. Ces incidents peuvent gravement nuire à la réputation, entraîner des pertes de revenus et même donner lieu à des poursuites juridiques.

Voici quelques erreurs fréquentes en matière de sécurisation :

  • Une installation négligente de SSL.
  • L’absence de systèmes de surveillance de la sécurité.
  • L’utilisation de mots de passe faibles.
  • Le manque de mises à jour régulières pour prévenir les vulnérabilités.
  • La non-utilisation de plugins de sécurité recommandés tels que Wordfence ou iThemes Security.

Conséquence d’une installation négligente de SSL, un site peut se retrouver avec les données échangées entre les utilisateurs et le serveur exposées et interceptées. De même, l’absence de systèmes de surveillance et la sélection de mots de passe faibles compromettent l’accès administratif, pavant la voie à des actes malveillants. L’omission de mises à jour régulières et la non-installation de solutions de sécurité robustes rendent le site vulnérable aux exploits connus, qui pourraient être évités grâce à des mesures de prévention appropriées.

Un exemple typique de cette négligence est souvent observé lorsqu’un site devient viral sur internet. Les propriétaires, pris dans l’enthousiasme d’un afflux soudain de visiteurs, négligent les mises à jour de sécurité ou reportent l’installation de plugins de sécurité essentiels, entraînant potentiellement une prise de contrôle du site par des acteurs malveillants.

La surutilisation des plugins

La plateforme WordPress offre une richesse fonctionnelle remarquable à travers son vaste répertoire de plugins. Pourtant, cette abondance peut séduire les débutants à en abuser, une erreur qui conduit souvent à un marasme numérique : une diminution significative de la performance du site. Nombreux sont les nouveaux utilisateurs qui, cherchant à enrichir leur site avec des capacités supplémentaires, finissent par installer des extensions en masse sans considération pour l’impact sur le temps de chargement ou la stabilité.

Chaque plugin supplémentaire peut potentiellement ralentir le temps de réponse du site, augmenter le risque de conflits logiciels et compliquer le processus de maintenance. La performance, cruciale pour l’expérience utilisateur et la visibilité sur les moteurs de recherche, peut être sérieusement compromise. Il est essentiel de faire preuve de discernement dans la sélection des plugins, en privilégiant ceux qui sont indispensables et bien conçus, afin de maintenir un site WordPress performant, responsive et tourné vers un SEO de qualité.

L’ajout inconsidéré d’extensions peut également exposer le site à des vulnérabilités de sécurité. Les pratiques telles que la sauvegarde régulière des données, la mise à jour diligente des plugins et une stratégie de sécurité robuste deviennent alors cruciales pour prévenir des incidents fâcheux, tels que les infections par malware ou les pertes de contenu.

Dans cette même optique, il est conseillé aux propriétaires de sites d’évaluer la vraie nécessité d’un plugin avant de l’installer, en se posant des questions clés : Le plugin est-il véritablement indispensable ? Existe-t-il une alternative plus légère ? Le développeur assure-t-il un support fiable ? Ce soin apporté aux détails peut faire toute la différence pour conserver la performance et la stabilité du site.

Voici quelques bonnes pratiques à adopter en matière de gestion de plugins :

  • Privilégier des plugins de qualité et maintenus à jour.
  • Éviter de multiplier les extensions aux fonctionnalités redondantes.
  • Tester les plugins dans un environnement de développement avant de les déployer en production.
  • Évaluer l’impact sur la performance avant et après l’installation de nouveaux plugins.

Une illustration concrète de la surutilisation pourrait être l’amélioration esthétique du site : au lieu de rechercher des plugins pour chaque nouvelle fonctionnalité recherchée, comme un carrousel d’images ou un formulaire de contact, il serait préférable d’opter pour un thème ou un constructeur de page, tels que Elementor ou Divi, qui inclut une panoplie de fonctionnalités intégrées. Cela permet d’éviter l’accumulation de plugins et assure une meilleure cohérence entre les différentes composantes du site.

Sauvegarde des données : une priorité à ne pas ignorer

Sauvegarde des données

Dans la perspective d’assurer la pérennité d’un site, la sauvegarde des données est un aspect incontournable. Les néophytes de l’outil WordPress, attirés par la simplicité apparente de sa prise en main, sous-estiment souvent l’importance d’une stratégie de sauvegarde rigoureuse. Ce manquement peut être une erreur cruciale qui s’avérera coûteuse pour l’utilisateur, tant en termes de données perdues qu’en temps nécessaire pour reconstruire le contenu.

Certes, plonger dans les arcanes de la création de contenu et de la personnalisation d’un site est stimulant, mais sans une attention particulière aux mécanismes de sauvegarde, tout le travail risque de s’effondrer à la première défaillance technique ou cyber-attaque. Il est donc crucial d’établir des sauvegardes régulières, automatisées et sécurisées. Ces pratiques ne se contentent pas de prévenir les perturbations imprévues, elles créent également une fondation solide pour la maintenance et l’évolution continue du site.

Un exemple frappant de cette problématique s’est manifesté lorsqu’un blogueur, passionné par la publication de contenus gastronomiques, a vu son site entièrement réinitialisé à la suite d’une erreur de mise à jour. N’ayant aucune sauvegarde récente à sa disposition, il fut contraint de repartir de zéro, perdant ainsi des recettes uniques et des mois de référencement assidu. Cet incident souligne l’importance capitale des sauvegardes dans la gestion d’un site WordPress.

Voici quelques recommandations pour une sauvegarde efficace :

  • Sélectionnez des solutions de sauvegarde éprouvées, telles que des plugins dédiés ou des services externes.
  • Prévoyez des sauvegardes régulières, adaptées à la fréquence de mise à jour de votre site.
  • Stockez vos sauvegardes dans un emplacement sûr, et si possible hors du site, pour prévenir tout risque de sinistre simultané.
  • Testez régulièrement la restauration de vos sauvegardes afin de garantir leur fiabilité en cas de nécessité.


Nous vous recommandons ces autres pages :