Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Guide sur les différents organismes de formation

Guide sur les différents organismes de formation

Sommaire

La formation professionnelle est un enjeu crucial pour s’adapter aux évolutions du marché du travail

Choisir le bon organisme de formation est essentiel pour acquérir les compétences nécessaires et booster sa carrière. C’est aussi un bon moyen d’accéder à des diplômes reconnus et validés par les employeurs.

Ce guide vous présente les différentes familles d’organismes de formation (publics, privés, consulaires, associatifs) et vous donne les clés pour faire le bon choix en fonction de vos besoins et de vos contraintes.

  • Les organismes publics, les organismes privés à but non lucratifs, les organismes consulaires et les associations proposent des formations pour différents profils
  • Pour choisir son organisme de formation, il faut tenir compte de ses besoins et cibler les organismes adaptés 
  • Chaque organisme de formation a ses avantages et contraintes.

Les grandes familles d’organismes de formation

GRANDES FAMILLES D’ORGANISMES DE FORMATION

Le paysage de la formation professionnelle en France est riche et diversifié, avec une multitude d’acteurs répondant à des besoins variés. Ces organismes de formation jouent un rôle crucial dans l’adaptation des compétences des individus aux évolutions du marché du travail et dans la sécurisation des parcours professionnels. Ils contribuent ainsi au développement économique et social du pays.

Les organismes publics

Les organismes publics de formation jouent un rôle majeur dans l’accès à la formation professionnelle pour tous. Leur mission d’intérêt général leur confère une responsabilité particulière dans la réduction des inégalités et la promotion de la cohésion sociale.

Parmi les principaux acteurs, on retrouve :

  • Les GRETA (Groupements d’Établissements) : ces structures, rattachées à l’Éducation nationale, proposent une large gamme de formations pour adultes, allant de l’initiation à la spécialisation. Leur ancrage territorial leur permet d’être au plus près des besoins des individus et des entreprises. Ils jouent un rôle clé dans l’accès à la formation tout au long de la vie.
  • L’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) : en tant qu’opérateur majeur de l’État, l’AFPA se concentre sur les formations qualifiantes, destinées en priorité aux demandeurs d’emploi et aux salariés en reconversion. Son expertise dans l’ingénierie de formation et son maillage territorial en font un acteur incontournable de la formation professionnelle.
  • Les universités et écoles publiques : ces établissements d’enseignement supérieur proposent, en plus des formations initiales, des programmes de formation continue. Ils délivrent des diplômes reconnus par l’État et des certifications professionnelles. Leur engagement dans la formation tout au long de la vie contribue à l’élévation du niveau de qualification de la population.

Le statut public de ces organismes leur confère une mission d’intérêt général. Ils sont financés principalement par l’État et les régions, ce qui leur permet de proposer des tarifs avantageux et d’assurer une égalité d’accès à la formation. Leur offre de formation, très diversifiée, s’adresse à un public large : demandeurs d’emploi, salariés en activité, jeunes en insertion professionnelle, etc. Ils contribuent ainsi à la sécurisation des parcours professionnels et à la réduction des inégalités face à l’emploi.

Les organismes privés à but lucratif

Les organismes privés à but lucratif sont des entreprises spécialisées dans la formation professionnelle. Leur connaissance des besoins du marché du travail et leur réactivité leur permettent de proposer des formations adaptées aux évolutions des métiers et des compétences. Parmi les acteurs les plus connus du secteur, on peut citer Cegos, Demos, Formagroup, ou encore Linguaphone.

Ces organismes tirent leurs revenus des frais de formation payés par les entreprises clientes et les particuliers. Ils se distinguent par une offre de formations ciblées, souvent courtes et centrées sur l’acquisition de compétences opérationnelles. Leurs programmes visent principalement les salariés en activité et les cadres, avec un focus sur le développement des compétences professionnelles et l’employabilité.

La capacité d’innovation de ces organismes et leur connaissance des enjeux des entreprises en font des partenaires privilégiés pour le développement des compétences des salariés. Ils jouent un rôle important dans l’adaptation des entreprises aux mutations économiques et technologiques.

Selon le groupe CIMES, en 2021, on recensait 78 600 organismes de formation en France et le secteur privé y est majoritairement représenté avec 98% des organismes, générant 80% du chiffre d’affaires global et formant 88% des stagiaires (soit 26,3 millions).
Groupe CIMES.

Les organismes consulaires

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) et les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA) sont des acteurs incontournables de la formation professionnelle, en particulier pour les entreprises. Leur rôle de représentation des entreprises et leur expertise sectorielle leur permettent de proposer des formations en adéquation avec les besoins du tissu économique local.

En tant qu’établissements publics à caractère administratif, les CCI et les CMA sont financées par une taxe prélevée sur les entreprises de leur territoire. Leur offre de formation est principalement tournée vers les besoins des entreprises, des créateurs d’entreprise et des apprentis. Elles proposent des formations techniques, des programmes de gestion et de management, ainsi que des formations réglementaires indispensables à l’exercice de certaines activités.

Les organismes consulaires jouent un rôle clé dans la formation des entrepreneurs et dans l’accompagnement des entreprises tout au long de leur cycle de vie. Ils contribuent ainsi au dynamisme économique des territoires et à la pérennité des entreprises.

Les associations et organismes à but non lucratif

Les associations et organismes à but non lucratif occupent une place significative dans le paysage de la formation professionnelle. Leur engagement en faveur de l’insertion professionnelle et de l’inclusion sociale en fait des acteurs essentiels pour l’accès à la formation des publics les plus éloignés de l’emploi. Parmi les acteurs les plus connus, on peut citer les Maisons Familiales Rurales (MFR), les Centres de Formation d’Apprentis (CFA), ou encore les Centres de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA).

Ces organismes, financés par des subventions publiques et des dons, proposent des formations dans des domaines variés, souvent en lien avec leur secteur d’activité (social, agricole, etc.). Leur mission est souvent d’accompagner des publics spécifiques : jeunes en insertion, personnes en difficulté, demandeurs d’emploi, etc. Ils se distinguent par une approche pédagogique adaptée, un ancrage territorial fort et un suivi personnalisé des apprenants.

Bien choisir son organisme de formation

CHOISIR SON ORGANISME DE FORMATION

Choisir le bon organisme de formation est une étape cruciale pour la réussite de son projet professionnel. Un choix éclairé permet de maximiser les chances de succès, d’obtenir une formation de qualité et d’atteindre ses objectifs. À l’inverse, un mauvais choix peut conduire à une perte de temps, d’argent et de motivation. Voici une démarche en trois étapes pour bien choisir son organisme de formation.

1. Identifier ses besoins et ses contraintes

Avant de choisir un organisme de formation, il est essentiel de faire le point sur sa situation personnelle et professionnelle. Cette introspection permet de clarifier ses attentes et de cibler les formations les plus adaptées.

  • Si vous êtes salarié, renseignez-vous sur les dispositifs de formation disponibles dans votre entreprise (plan de développement des compétences, CPF…). Échangez avec votre responsable ou votre service RH pour connaître les possibilités de financement et les démarches à suivre.
  • Si vous êtes demandeur d’emploi, faites le point avec votre conseiller France Travail sur les formations qui peuvent vous aider à retrouver un emploi. Renseignez-vous sur les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre (AIF, rémunération de formation…).

Définissez clairement vos objectifs : montée en compétences, reconversion professionnelle, obtention d’un diplôme… Soyez précis sur les compétences que vous souhaitez acquérir et les débouchés professionnels visés. Listez également vos contraintes : budget disponible, disponibilité (temps plein, temps partiel, cours du soir…), localisation géographique…

Au 16 septembre 2021, 5 454 organismes de formation sont référencés en Hauts-de-France dont plus de la moitié dans le département du Nord.

2. Cibler le type d’organisme adapté

Une fois vos besoins et contraintes identifiés, vous pouvez cibler le type d’organisme de formation le plus adapté à votre situation. Chaque famille d’organismes présente des avantages spécifiques.

  • Les organismes publics (GRETA, AFPA, universités…) proposent des formations diplômantes à des tarifs avantageux. Ils offrent une large gamme de formations, du CAP au bac+5, dans de nombreux domaines. Leur ancrage territorial facilite l’accès à la formation.
  • Les organismes privés à but lucratif offrent des formations courtes et spécialisées, souvent orientées vers l’acquisition de compétences opérationnelles. Ils sont réactifs aux besoins du marché et proposent des formations adaptées aux dernières tendances. Leur expertise sectorielle est un atout pour les salariés et les entreprises.
  • Les organismes consulaires (CCI, chambres des métiers) sont particulièrement adaptés aux besoins des entreprises et des créateurs d’entreprise. Ils proposent des formations techniques, des programmes de gestion et de management, ainsi que des formations réglementaires. Leur connaissance du tissu économique local est un atout pour les entrepreneurs.
  • Les associations et organismes à but non lucratif proposent des formations dans des domaines spécifiques (social, agricole…) et accompagnent souvent des publics en difficulté. Leur approche pédagogique et leur suivi personnalisé favorisent l’insertion professionnelle durable.

Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à choisir le type d’organisme en fonction de vos besoins :

BesoinsType d’organisme
Diplôme, tarifs avantageux, large gamme de formationsOrganismes publics
Compétences opérationnelles, formations courtes, réactivité aux besoins du marchéOrganismes privés à but lucratif
Créateur d’entreprise, besoins spécifiques des entreprises, connaissance du tissu économique localOrganismes consulaires
Insertion professionnelle, accompagnement personnalisé, formation dans des domaines spécifiquesAssociations et organismes à but non lucratif
Tableau récapitulatif pour vous aider à choisir le type d’organisme en fonction de vos besoins

Selon la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle), en 2020, les organismes privés représentaient 68% du chiffre d’affaires du secteur de la formation. Cette donnée met en lumière le poids des organismes privés, mais ne doit pas occulter l’importance des autres acteurs dans l’écosystème de la formation.

3. Sélectionner un organisme

Une fois le type d’organisme ciblé, plusieurs critères peuvent vous aider à choisir le bon organisme de formation. Un choix minutieux est essentiel pour s’assurer de la qualité de la formation et de son adéquation avec vos besoins.

  • La réputation : privilégiez les organismes reconnus dans leur domaine, avec de bons taux de réussite et d’insertion professionnelle. Consultez les avis des anciens stagiaires et les témoignages des entreprises partenaires.
  • La spécialisation : choisissez un organisme expert dans le domaine qui vous intéresse, avec des formateurs expérimentés et une pédagogie adaptée. Vérifiez que le contenu de la formation correspond à vos attentes.
  • La proximité : optez si possible pour un organisme proche de chez vous, pour faciliter vos déplacements et votre assiduité. La proximité géographique favorise également les échanges avec les formateurs et les autres stagiaires.

Soyez vigilant sur quelques points clés pour éviter les mauvaises surprises :

  • Vérifiez que l’organisme est certifié Qualiopi, gage de qualité des formations dispensées. Cette certification est obligatoire depuis le 1er janvier 2022 pour les organismes souhaitant bénéficier de fonds publics ou mutualisés.
  • Consultez les mentions légales de l’organisme (numéro de déclaration d’activité, assurance…) pour vous assurer de sa fiabilité et de sa conformité réglementaire.
  • Demandez un devis détaillé avec le programme de la formation, les objectifs pédagogiques, les modalités d’évaluation et les conditions d’inscription. Renseignez-vous sur les possibilités de financement (CPF, AIF, région…) et les délais de rétractation.

Durant l’année 2019, 1,6 million de stagiaires ont été formés pour 85 millions d’heures stagiaires. Le chiffre d’affaire global dépasse 1 milliard d’euros en 2019 en Hauts-de-France, en nette augmentation de 27,5% sur un an, ce qui s’explique par le plan d’investissement dans les compétences démarré fin 2018.Ce chiffre témoigne de la diversité de l’offre de formation, mais aussi de la nécessité de bien s’informer pour faire le bon choix.

Les questions fréquentes sur les différents organismes de formation

Pour aller plus loin

Picture of Rose Eddie
Rose Eddie
Depuis longtemps immergée dans l'univers de la création de contenus, je me spécialise désormais dans la formation. Avec une passion ardente pour les mots et une connaissance approfondie du domaine, je rédige aujourd'hui des articles qui mettent en lumière le rôle crucial de la technologie dans l'apprentissage, la recherche et le choix de formations adaptées à chacun.
Autres articles sur le sujet

On négocie pour vous !

Forts de notre large réseau et de nos relations privilégiées avec certains acteurs clés du secteur, nous travaillons pour vous obtenir des réductions et des tarifs préférentiels sur toutes les formations que vous nous envoyez.