Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Apprendre > Informatique > NoCode > Apprendre le No Code

Apprendre le No Code

Apprendre le NoCode

par LearnThings, VU SUR:

Est-ce possible de créer des sites web, des applications mobiles, des automatisations, et bien plus encore, sans avoir à utiliser des lignes de code ? La réponse est oui avec le No Code, et c’est en train de changer la donne dans le domaine du développement informatique. 

Le No Code, littéralement « Pas de Code, » vous permet de construire des logiciels sans écrire une seule ligne de code. Au lieu de jongler avec des symboles binaires et des lignes de texte cryptiques, le No Code vous propose une interface visuelle conviviale. Bien sûr, il y a des outils de programmation que vous allez devoir utiliser. Et pour y arriver, Learnthings vous conseille les formations NoCode.

Alors, si vous êtes prêt à plonger dans ce monde fascinant où les logiciels prennent vie sans que vous ayez à vous battre avec des lignes de code, suivez ce guide pour tout comprendre sur le No Code ! 

Qu’est-ce que le No Code? 

Le No Code, également connu sous le nom de « non-codage » en français, est une approche de développement qui vise à simplifier la création d’applications et d’automatisations en remplaçant la programmation informatique traditionnelle par des outils visuels et des environnements de développement conviviaux. Cette méthode permet à des personnes sans compétences en programmation de concevoir, de personnaliser et de connecter des applications logicielles sans avoir à écrire une seule ligne de code.

D’où vient le NoCode ? 

Les origines du mouvement No Code remontent aux améliorations apportées aux interfaces utilisateur graphiques (GUI) au fil des ans. Au départ, la programmation informatique nécessitait des compétences techniques avancées et l’utilisation de terminaux textuels, ce qui la rendait peu accessible aux utilisateurs ordinaires. Cependant, le No Code a commencé à prendre forme avec l’évolution des GUI.

L’une des premières étapes vers le No Code a été la création de l’interface graphique de bureau par des ingénieurs chez Xerox. Cette interface reposait sur des icônes représentant des dossiers et des fichiers, simplifiant ainsi l’utilisation des ordinateurs. Microsoft et Apple ont ensuite popularisé cette approche, permettant à un public beaucoup plus large d’utiliser des ordinateurs personnels.

Cependant, ces GUI étaient principalement conçues pour faciliter l’utilisation d’outils informatiques existants, plutôt que pour la création de nouveaux produits. L’idée derrière le No Code est de permettre aux utilisateurs de devenir des créateurs de produits techniques sans dépendre entièrement des développeurs. Cette révolution s’appuie sur des GUI qui simplifient la création de logiciels, de sites web, d’applications mobiles, de jeux vidéo, de chatbots et d’automatisations, en permettant aux utilisateurs de glisser-déposer des composants ou de connecter des éléments sans avoir à écrire de code complexe.

Les origines du Low Code, qui se rapproche du No Code, remontent à l’invention du tableur en 1979 par Dan Bricklin. Ce tableur, appelé VisiCalc, a permis aux utilisateurs de réaliser de nombreuses opérations à l’aide de lignes et de colonnes. Cette innovation a considérablement amélioré la productivité, en particulier dans le domaine de la gestion des entreprises.

Au fil des années, les GUI ont continué à évoluer avec l’avènement d’Internet et des smartphones. Des interfaces conviviales ont été développées pour rendre l’informatique plus accessible. Cependant, la capacité de créer de nouveaux produits techniques n’a été pleinement explorée que récemment, avec l’émergence du mouvement No Code.

Ainsi, le No Code représente une étape importante dans l’évolution de la technologie, permettant à un public plus large de devenir des « Makers » et de créer des produits techniques sans nécessiter une expertise en programmation. Ce mouvement continue de se développer, avec de nombreux outils No Code et Low Code qui simplifient de plus en plus la création de produits techniques, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs, les petites entreprises et les créateurs du monde entier

Quels pré-requis pour apprendre le No Code ? 

Il existe plusieurs pré requis pouvant vous faciliter le parcours d’apprentissage du No Code 

  • La curiosité technologique

Pour apprendre le No Code,vous devez avoir un intérêt général pour la technologie et le monde numérique. Vous n’avez pas besoin d’être un expert, mais une curiosité pour comprendre comment les applications et les sites web fonctionnent est un atout.

  • La pensée logique

Bien que le No Code n’exige pas de compétences en programmation traditionnelle, la pensée logique est nécessaire. Vous devrez comprendre comment organiser des données, créer des flux de travail et résoudre des problèmes de manière systématique.

  • La créativité

Le No Code offre une liberté créative considérable. Avoir une imagination débordante pour concevoir des projets uniques et innovants est un atout majeur.

  • La patience et la persévérance

Apprendre de nouvelles technologies peut parfois être frustrant, surtout lorsque vous rencontrez des obstacles. La patience et la persévérance sont nécessaires pour surmonter les défis et progresser.

  • La capacité à apprendre en autodidacte

Le No Code repose souvent sur l’apprentissage autodidacte en utilisant des ressources en ligne, des tutoriels et des cours. Être capable de rechercher et d’assimiler de nouvelles informations de manière autonome est un avantage.

  • Une bonne compréhension des besoins utilisateurs

Comprendre les besoins et les attentes des utilisateurs est indispensable pour créer des applications et des sites web efficaces. La convivialité et l’utilité doivent être au cœur de vos projets No Code.

  • La maîtrise des outils No Code

Une fois que vous avez acquis les bases, vous devrez vous familiariser avec les outils No Code spécifiques que vous souhaitez utiliser. Chaque outil a ses propres fonctionnalités et interfaces, alors prenez le temps de les explorer.

  • La communication et la collaboration

Dans le monde professionnel, vous devez avoir la capacité à communiquer vos idées, à collaborer avec d’autres personnes et à comprendre les besoins de l’entreprise. Le No Code est souvent utilisé pour résoudre des problèmes commerciaux concrets.

Pour apprendre le No Code avec succès, il faut combiner la curiosité technologique, la créativité, la pensée logique, la patience et la persévérance. De plus, il vaut mieux avoir une compréhension approfondie des besoins des utilisateurs et maîtriser les outils No Code spécifiques. Avec ces prérequis en place, vous serez bien préparé pour explorer et exploiter les opportunités offertes par le No Code. 

Le glossaire du No Code

Le No Code est un univers complexe avec ses propres termes techniques. Pour vous aider à mieux vous y retrouver, voici une liste non exhaustive des mots clés que vous devez absolument connaitre. 

  • Automatisation 

L’utilisation de systèmes pour automatiser des tâches et rendre le travail plus rapide et efficace.

  • Back Office 

L’ensemble des outils qui gèrent le côté administratif d’un site web ou d’une application.

  • Base de données

Un ensemble de données pouvant être consultées, modifiées ou supprimées.

  • Back-end 

La partie invisible d’un site web où les données sont gérées en coulisses.

  • Bounce rate

Le taux de rebond, indiquant combien de visiteurs quittent une page sans interagir davantage.

  • MVP (Minimum Viable Product)

La version initiale d’un produit qui vous permet d’obtenir des retours clients tout en minimisant les efforts de développement. 

  • Mockups

Des prototypes d’interfaces utilisateur pour visualiser les idées de conception.

  • Web App (Application Web)

Un logiciel accessible via un navigateur web.

  • Wireframes

Schémas utilisés pour planifier la structure d’une interface utilisateur.

  • Maquette graphique

Les éléments visuels finaux d’un site ou d’une application.

  • User Flows (Flux d’utilisateurs)

Les étapes qu’un utilisateur suit pour atteindre un objectif précis.

  • Cloud

L’accès à des services informatiques via Internet.

  • DB (Base de données)

Un système pour stocker et organiser des données.

  • Client – Serveur

La communication entre un client (navigateur web) et un serveur distant.

  • Back-End

La partie cachée d’un site web ou d’une application, comprenant la base de données et les règles métiers.

  • Front-End

Le développement visible par l’utilisateur, incluant HTML, CSS et JavaScript.

  • Bibliothèque (Librairie)

Une collection de fonctions prêtes à l’emploi.

  • Framework

Un ensemble d’outils et de librairies pour un développement efficace.

  • Code Source

Les instructions d’un programme sous forme de texte.

  • Stack technique

L’ensemble des outils et langages utilisés pour un projet.

  • Environnement de Dev (Développement)

Les outils pour les programmeurs lors du développement.

  • Environnement de Prod (Production) / Live

L’endroit final où l’application est accessible en ligne.

  • Mise en production

La phase où le site est déployé et accessible au public.

  • Back-up

Une sauvegarde des données et du code.

  • Responsive

La conception qui s’adapte à toutes les résolutions d’écran.

  • Responsive Mobile

L’adaptation aux tailles d’écran des smartphones.

  • API (Interface de Programmation d’Application)

Les moyens de faire communiquer différentes applications.

  • Agile

Une méthodologie de développement mettant l’accent sur la collaboration et la communication.

  • SaaS (Logiciel en tant que service)

Les logiciels hébergés sur des serveurs distants.

  • CRM (Gestion de la Relation Client)

Les outils pour satisfaire et fidéliser les clients.

  • CMS (Système de Gestion de Contenu)
marché du NoCode en 2023 

Les programmes pour créer des sites web.

  • Back Office

Les outils d’administration d’un site ou d’une application.

Nous espérons que cette liste vous aidera à vous familiariser avec le langage du NoCode et à vous lancer. N’hésitez pas à explorer davantage chaque terme pour approfondir vos connaissances.

de développement et d’efficacité pour les entreprises.

Statistiques Clés du NoCode (2023)

StatistiqueChiffres
Pourcentage d’entreprises utilisant au moins 4 outils NoCode d’ici 202475%
Pourcentage d’entreprises prévoyant d’utiliser des technologies LowCode/NoCode pour de nouvelles applications d’ici 202570%
Pourcentage d’entreprises ayant choisi des plateformes LowCode pour réduire la pression sur les services informatiques84%
Coût annuel estimé pour une application « classique » vs. LowCode vs. NoCode300 000 € vs. 5 000 € vs. 1000 €
Estimation de la pénurie mondiale de développeurs d’ici 203085,2 millions
Investissement mondial dans le NoCode en 20214,7 milliards $
Estimation de la valeur du marché NoCode d’ici 2030187 milliards $
Heures de travail économisées chaque semaine par les utilisateurs de NoCode/LowCode (2021)10-20 heures (37%)
Pourcentage d’utilisateurs NoCode/LowCode estimant que leur entreprise a pu se développer plus rapidement grâce à ces outils (2021)90%
Estimation de la réduction du temps de développement d’une application par rapport à une application « classique » (2018)Jusqu’à 90%
Pourcentage d’utilisateurs NoCode ayant commencé à les utiliser pendant la pandémie de Covid-1982%
Temps moyen nécessaire pour maîtriser les outils NoCodeMoins d’un mois (70%)
Pourcentage d’utilisateurs NoCode envisageant d’utiliser davantage ces technologies dans l’année à venir85%
Part des départements informatiques dépendants des outils NoCode (2022)63%

Apprendre le NoCode: quel intérêt en 2023 ? 

Apprendre le No-Code en 2023 est une décision stratégique pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le No-Code représente une opportunité de reconversion professionnelle passionnante dans un secteur en pleine croissance. Grâce à ces outils intuitifs et accessibles, vous pouvez rapidement développer des applications et des prototypes sans avoir à maîtriser la programmation, ce qui ouvre la porte à de nouvelles opportunités de carrière.

De plus, le No-Code offre des avantages considérables, notamment un gain de temps significatif pour la conception de prototypes, une indépendance accrue pour créer des applications sans dépendre d’une équipe de développeurs, et des économies substantielles en évitant les coûts de développement traditionnels. En 2023, ces avantages sont plus pertinents que jamais pour les entrepreneurs, les startups et les professionnels cherchant à innover rapidement.

Le marché du No-Code est également en pleine expansion, avec de nombreuses startups et entreprises adoptant ces outils pour accélérer leur croissance. De ce fait, les opportunités de carrière dans ce domaine se multiplient, que ce soit en tant que Product Builder, en freelance ou au sein d’entreprises qui intègrent le No-Code dans leur stack technologique.

La France est en avance dans le domaine du No-Code, avec une communauté dynamique et des ressources abondantes pour apprendre et se développer. En rejoignant une formation ou une communauté, vous pouvez bénéficier de l’expertise et du réseau de professionnels expérimentés dans le No-Code.

Apprendre le No-Code en 2023 est une opportunité à ne pas manquer pour se reconvertir, innover et prospérer dans l’économie numérique en constante évolution. C’est le moment idéal pour acquérir des compétences en No-Code et ouvrir la porte à un avenir professionnel prometteur.

Quels sont les outils No Code ? 

Le mouvement No Code a révolutionné la manière dont les entreprises abordent le développement et l’automatisation de leurs processus. Voici un aperçu de certains des outils No Code les plus puissants mis à votre disposition. 

Bubble

Bubble est un leader incontesté dans le domaine de la création d’applications web sans code. Avec son interface de type glisser-déposer, il permet à quiconque de concevoir et de développer des applications web sans avoir besoin de compétences en programmation. C’est un choix idéal pour ceux qui veulent rapidement tester une idée de projet sans investir de gros budgets de développement.

Adalo

Adalo est un outil No Code polyvalent qui permet de créer des applications mobiles et web élégantes et fonctionnelles. Il offre des options de personnalisation avancées tout en étant facile à utiliser, ce qui en fait un choix populaire pour ceux qui veulent créer des applications sans avoir à coder.

Notion

Notion n’est pas seulement un outil de gestion de projet, c’est un espace multifonction pour la productivité. Il permet de créer des bases de données, des plannings, des tableaux de bord, des wikis et bien plus encore. Sa flexibilité en fait un choix solide pour les entrepreneurs et les équipes qui veulent centraliser leurs opérations et leurs informations.

Zapier

Zapier est au cœur de l’automatisation des tâches sans code. Il vous permet de connecter une multitude d’outils et d’automatiser des flux de travail complexes en créant des « Zaps » qui engendrent des actions en fonction de déclencheurs spécifiques. Cet outil vous aide à gagner du temps et améliorer l’efficacité de vos opérations.

Webflow

Webflow est le choix privilégié des designers No Code. Il permet de créer des sites web personnalisés avec une grande facilité tout en offrant un contrôle total sur le design et le code si nécessaire. C’est une excellente option pour ceux qui veulent créer des sites web exceptionnels sans avoir à coder.

Airtable

Airtable est un outil No Code puissant pour la gestion de données. Il combine la simplicité d’un tableur avec la puissance d’une base de données, ce qui en fait un choix polyvalent pour la gestion de contenu, la CRM, la planification et bien plus encore. Il est également idéal pour la collaboration en équipe.

Make 

Make est la nouvelle version d’Integromat. Il se distingue par sa capacité à automatiser des tâches complexes. Cet outil peut être intégré avec presque n’importe quel logiciel grâce à son support API, offrant ainsi une flexibilité presque illimitée pour l’automatisation de processus.

Wix

Wix est un outil No Code bien connu pour la création de sites web. Il offre une variété de modèles et d’outils de personnalisation pour créer facilement des sites web attrayants. C’est une option solide pour les petites entreprises et les entrepreneurs qui veulent une présence en ligne rapidement.

Glide

Glide permet de créer des applications mobiles à partir de feuilles de calcul Google. Bien qu’il puisse être moins flexible en termes de design par rapport à d’autres outils, il est parfait pour des applications simples telles que les gestionnaires de tâches, les listes de courses, et les applications de suivi.

Ces outils No Code ouvrent de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs et les entreprises en éliminant la barrière de la programmation. Ils offrent la possibilité de créer rapidement des solutions personnalisées, d’automatiser des processus et de gagner en agilité, le tout sans avoir à maîtriser des langages de programmation complexes.

Se former au No Code 

Se former au No Code 

Pour se former efficacement au No Code en 2023, vous devez en comprendre les bases fondamentales. Parmi les indispensables figurent les langages HTML/CSS. Ils vous aident à personnaliser vos projets et mieux comprendre la structure de vos sites web. Faites également en sorte de vous informer sur Javascript, les bases de données et API, le fonctionnement d’un serveur, la création de nom de domaine et DNS, l’User expérience (UX), l’User interface (UI) et le marketing en ligne. Pour acquérir ces compétences, voici les ressources à retenir. 

Apprendre le No Code avec les vidéos 

Vous êtes à la recherche d’une approche particulièrement efficace pour apprendre le No Code? Et si vous visionniez des vidéos instructives qui vous guideront à travers les différentes plateformes et outils disponibles ? Pour vous guider, voici notre sélection de vidéos et de chaînes YouTube qui vous permettront de découvrir en détail le potentiel du No Code. 

C’est quoi le NoCode ? Découverte de Bubble, Glide, Adalo, Webflow … – Ottho 

Ottho explore les outils clés tels que Bubble, Glide, Adalo, et Webflow, vous expliquant leur fonctionnement et leurs avantages. Si vous êtes novice en NoCode ou que vous souhaitez approfondir vos compétences, cette chaîne Youtube vous offre des tutoriels et des informations utiles pour vous lancer dans ce domaine en plein essor.

Ottho partage son expérience personnelle, soulignant que le NoCode peut être une révélation pour ceux qui n’ont jamais touché au code de leur vie. Avec des outils comme Bubble (nous avons fait une sélection de formation sur Bubble ici) , il insiste sur la sensation de maîtrise totale, vous permettant de créer des applications personnalisées sans limites. Il compare également les différents outils, vous aidant à choisir celui qui convient le mieux à vos besoins.

Créer une application mobile sans coder en 10min – Shubham SHARMA 

Cette chaîne YouTube offre un guide fascinant sur la création d’applications mobiles sans avoir besoin de compétences en développement informatique. Dans une ère où cela aurait coûté des milliers d’euros il y a quelques années, Shubham Sharma vous montre comment créer une application en quelques minutes, sans coder une seule ligne. L’expert explore en détail l’utilisation de Glide pour vous former, un outil incroyable qui transforme simplement une feuille de calcul Google en une application mobile fonctionnelle. Il montre comment importer des données à partir de Google Sheets et les transformer en une application mobile impressionnante. Vous assisterez même à la création en direct d’une application YouTube personnalisée pour regarder des vidéos.

Apprendre le No Code dans les livres 

Si vous êtes un amateur de lecture et que vous préférez explorer le monde du No Code à travers des livres, vous êtes au bon endroit. Les ouvrages sur le No Code offrent une opportunité unique d’approfondir vos connaissances et de comprendre en détail cette révolution dans le domaine du développement logiciel. Dans cette section, nous vous présenterons quelques livres pratiques qui vous guideront à travers les concepts, les méthodologies et les meilleures pratiques du No Code. 

No-code: Une nouvelle génération d’outils numériques – Alexis Kovalenko, Erwan Kezzar, Florian Reins 

No-code_ Une nouvelle génération d'outils numériques

Le livre « No-code: Une nouvelle génération d’outils numériques » explore l’émergence d’une révolution dans le domaine de la programmation informatique. Écrit par Alexis Kovalenko, Erwan Kezzar et Florian Reins, il offre une perspective fascinante sur le « no-code », une approche révolutionnaire qui permet de créer des applications, des sites web et des systèmes automatisés sans avoir à maîtriser la programmation traditionnelle.

🎯 Pour qui s’adresse cet ouvrage ? Aux chefs de projet web, aux product managers, aux professionnels du web (développeurs, UX designers, responsables marketing, growth hackers, etc.), aux entrepreneurs, aux décideurs de PME ou TPE, aux étudiants, aux utilisateurs d’outils « no-code », et à tous ceux qui souhaitent explorer cette révolution numérique.

Low Code vs No Code – Mind7 Consulting 

Low Code vs No Code

Le livre blanc « Low Code VS No Code » publié par Mind7 Consulting en 2021 offre un éclairage précieux sur l’évolution rapide du développement logiciel. 

📖 Le livre s’ouvre sur une discussion autour de la révolution du Low Code. L’Institut Forrester, précurseur en la matière, nous rappelle que ces plateformes ont commencé à émerger dès 2011. Cependant, il a fallu attendre 2014 pour qu’elles soient vraiment mises en lumière. Depuis, les Low Code ont conquis l’univers de l’IT et sont en train de bouleverser la manière dont nous concevons et développons des logiciels.

Le  No Code est une révolution dans le domaine du développement informatique, offrant la possibilité de créer des applications, des sites web et des automatisations sans avoir besoin de compétences en programmation. Cette approche novatrice repose sur des interfaces visuelles conviviales, des éléments préconçus, et une configuration plutôt que du codage traditionnel.

Le No Code trouve ses origines dans l’évolution des interfaces utilisateur graphiques, visant à rendre la technologie plus accessible à un public plus large. Il simplifie considérablement la création de produits techniques, permettant aux utilisateurs de devenir des « Makers » sans dépendre entièrement des développeurs.

Cependant, le No Code n’est pas sans limites. Il convient surtout aux projets simples à moyennement complexes, mais peut nécessiter des solutions de codage traditionnelles pour des applications plus avancées. Les personnes souhaitant apprendre le No Code devraient cultiver la curiosité technologique, la créativité, la pensée logique, la patience et la persévérance, tout en maîtrisant les outils spécifiques du No Code.

Alors, si vous êtes prêt à embrasser cette révolution technologique, le No Code est un domaine à découvrir et à maîtriser en 2023.

Romain Campenon
Romain Campenon
Avec un intérêt prononcé pour le secteur de la formation en ligne, je me consacre à la rédaction d'articles exhaustifs sur une gamme diversifiée de formations. Conscient de l'essor croissant de ce phénomène, il est devenu évident qu'un acteur fiable et informatif est nécessaire pour orienter les individus vers des formations de qualité, à un coût optimal et sans risque de fraude. Chez LearnThings, nous nous engageons à référencer et à sélectionner les formations qui nous paraissent les meilleures dans divers domaines. Notre objectif est de vous fournir des recommandations sur mesure, afin de vous permettre d'accéder à une formation d'excellence qui répond à vos besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le sujet