Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Guide sur l’univers de la formation > Guide des méthodes de formation

Guide des méthodes de formation

Sommaire
La formation professionnelle est en constante évolution, s’adaptant aux nouveaux besoins et technologies. Faire le choix parmi les méthodes de formation existantes peut vite devenir un véritable casse-tête.

Ce guide présente les principales méthodes de formation, du présentiel au distanciel, en passant par le blended learning, les étapes et l’autoformation, pour aider les entreprises et salariés à choisir la formule la plus adaptée à leurs objectifs et contraintes. 

Nous explorons les avantages et les limites de chaque méthode, ainsi que des conseils pour les mettre en œuvre efficacement.

Ce qu’il faut retenir

  • Formation en présentiel, à distance, le blended learning, le stage et l’autoformation sont les principales formes de méthodes de formation existantes.
  • Chaque format de formation a ses avantages et limites
  • Le choix de la méthode de formation dépend du statut, de l’âge et de la préférence de l’apprenant.

Formation en présentiel : l’interaction directe

FORMATION EN PRESENTIEL

La formation en présentiel est la méthode de formation la plus classique et la plus répandue. Elle offre l’avantage d’une interaction directe entre le formateur et les apprenants, favorisant ainsi l’engagement et la dynamique de groupe.

Voici les différents types de formation en présentiel :

La formation en salle

La formation en salle ou en présentiel reste le format le plus répandu et le plus classique de la formation en présentiel.

Ce type de formation se déroule dans un lieu dédié (salle de classe, de réunion…) où les participants se réunissent pour suivre une formation dispensée par un formateur.

Avantages

Ce format favorise l’interaction directe entre le formateur et les participants, permettant un retour immédiat et des ajustements en temps réel. La dynamique de groupe facilite l’apprentissage et l’entraide. 

87 % des salariés préfèrent la formation en présentiel pour l’interaction avec le formateur et les autres participants.
CEGOS, 2019

Limites

La formation en salle peut être contraignante en termes de logistique et de coûts (déplacements, localisation de salle, matériel…).

Les ateliers : le “learning by doing”

Les ateliers sont des sessions de formation pratiques basées sur la mise en application des concepts.

Ils reposent sur le principe du “learning by doing” (apprendre en faisant) : les participants mettent en pratique les concepts à travers des exercices, des jeux de rôle et des mises en situation.

Exemples

Les ateliers de formation peuvent porter sur des thèmes variés : créativité, résolution de problèmes, gestion du stress, communication… 

Selon une étude de l’APEC, 91% des cadres considèrent que les mises en situation sont efficaces pour l’acquisition de compétences ( APEC, 2018).

Les séminaires : approfondir un sujet

Les séminaires sur un sujet spécifique.

Les séminaires sont des formations approfondies qui permettent d’acquérir une expertise pointue sur un sujet spécifique. Les séances sont animées par un ou plusieurs experts du domaine. Elles s’adressent à un public déjà sensibilisé à la thématique.

Avantages

Les séminaires de formation permettent de monter en compétence grâce à l’intervention de spécialistes reconnus. L’interactivité est favorisée par des temps d’échanges et de débats. C’est aussi l’occasion de développer son réseau professionnel

Une étude de l’INSEE montre que 84% des entreprises ont recours aux séminaires pour anciens leurs collaborateurs (INSEE, 2020).

La formation en entreprise : au plus près du terrain

La formation en entreprise, ou formation « intra », se déroule directement sur le lieu de travail des collaborateurs.

Ce type de formation est conçu sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise et de ses équipes.

Avantages

Ce format permet une personnalisation de la formation, en tenant compte du contexte et des outils propres à l’entreprise. Les collaborateurs peuvent mettre en pratique immédiatement les acquis. 

La formation intra renforce également la cohésion d’équipe. Selon une étude du GARF, 76% des entreprises plébiscitent la formation intra pour son adaptabilité aux besoins spécifiques (GARF, 2021).

La formation à distance : apprendre où que l’on soit

FORMATION A DISTANCE

La formation à distance connaît un essor considérable ces dernières années, porté par les avancées technologiques et les nouveaux modes de travail. 

Elle permet aux apprenants de se former à leur rythme, depuis n’importe quel lieu, à condition de disposer d’une connexion internet.

L’e-learning : la formation accessible à tous

L’e-learning révolutionne l’accès à la formation en la rendant disponible partout et à tout moment. Cette modalité d’apprentissage connaît un succès croissant auprès des entreprises et des particuliers.

Définition et évolution

L’e-learning définit l’apprentissage en ligne, via des plateformes et des contenus numériques (cours, exercices, vidéos…). Les nouveaux usages a propulsé cette méthode de formation à la tête de liste des moyens de formations à distance.

Selon une étude de Global Market Insights, le marché mondial de l’e-learning devrait atteindre 1 billion de dollars d’ici 2027, avec un taux de croissance annuel de 21 % (Global Market Insights, 2020).

Avantages

  • Flexibilité : l’apprenant peut se former à son rythme, où et quand il le souhaite, en conciliant vie professionnelle et personnelle.
  • Coûts réduits : l’e-learning permet d’économiser sur les frais de déplacement, d’hébergement et de location de salle.
  • Autonomie : l’apprenant est acteur de sa formation, il peut approfondir les sujets qui l’intéressent et passer plus rapidement sur les notions qu’il maîtrise déjà.

Limites

  • Isolement : le manque d’interaction directe avec le formateur et les autres apprenants peut démotiver certains et nuire à l’apprentissage.
  • Difficulté à se motiver : l’autonomie nécessite une grande autodiscipline et une motivation motivée pour suivre la formation jusqu’au bout.

Les MOOC : apprendre avec les meilleurs

Les MOOC (Massive Open Online Courses) permettent de suivre des cours en ligne de grande qualité, souvent dispensés par des universités prestigieuses ou des experts reconnus dans leur domaine.

Définition et essor

Les MOOC sont des cours en ligne ouverts à tous, sans prérequis et accessibles gratuitement (certaines fonctionnalités premium peuvent être payantes). Ils se composent généralement de vidéos, de quiz, de forums et parfois de projets notés par les binômes. 

Leur nombre a explosé depuis leur création en 2008 : selon Class Central, il existe plus de 16 000 MOOC dans le monde en 2021, proposés par plus de 950 universités (Class Central, 2021).

Avantages

  • Qualité des contenus : les MOOC sont créés par des spécialistes du domaine, garantissant l’excellence des ressources pédagogiques.
  • Massification : les MOOC peuvent toucher un large public, permettant à des milliers de personnes d’accéder à des contenus de qualité.

Limites

  • Taux d’abandon élevé : seuls 5 à 15% des inscrits terminent en moyenne un MOOC, par manque de motivation ou de suivi (MIT, 2019).
  • Manque d’interaction : malgré les forums, les échanges avec les formateurs et entre apprenants restent limités par rapport à une formation en présentiel.

Les webinaires : des conférences interactives en ligne

Les webinaires sont des séminaires interactifs se déroulant en ligne, permettant de réunir des participants à distance autour d’un sujet donné.

Définition et succès

Les webinaires combinent présentation de contenu (slides, démonstrations…) et interaction avec les participants via un chat, des sondages ou des sessions de questions-réponses. Ils peuvent être suivis en direct ou en replay. 

La plateforme leader des webinaires, leur nombre a augmenté de 162% en 2020, avec une durée moyenne de 61 minutes
ON24, 2021

Avantages

  • Accessibilité : les participants peuvent se connecter de n’importe où, sans se déplacer.
  • Interactivité : les fonctionnalités permettent d’échanger en direct avec le présentateur et les autres participants.
  • Coûts réduits : pas de frais de déplacement, d’hébergement ou de logistique pour les organisateurs et les participants.

Les bootcamps : des formations intensives en ligne

Les bootcamps sont des formations en ligne intensives, souvent dans le domaine du numérique (développement web, data science, cybersécurité…), visant à développer des compétences opérationnelles en un temps record.

Spécificités

Les bootcamps se déroulent sur une courte période (quelques semaines à quelques mois) et allient théorie et pratique, avec une pédagogie basée sur les projets. Ils s’adressent souvent à des profils en reconversion ou à des professionnels souhaitant monter en compétence. 

Selon Course Report, 33 959 personnes ont suivi un bootcamp en 2019, soit une hausse de 4,38% par rapport à 2018 (Course Report, 2020).

Avantages

  • Rapidité : les bootcamps permettent de monter en compétence rapidement, sans reprendre une formation longue.
  • Efficacité : le format intensif et le projet pédagogique permettent l’engagement et la mise en pratique immédiate des acquis.
  • Suivi : les apprenants bénéficient d’un accompagnement personnalisé par des mentors et d’un suivi post-formation pour leur recherche d’emploi.

Le blended learning : la meilleure méthode de formation

BLENDED LEARNING

Le blended learning, ou formation mixte, combine le meilleur du présentiel et du distanciel pour offrir une expérience d’apprentissage optimale. Cette approche hybride connaît un succès croissant auprès des entreprises et des organismes de formation.

Le blended learning mélange les modalités pédagogiques (cours magistraux, ateliers pratiques, projets collaboratifs…) et les formats (en ligne, en présentiel).

L’objectif est de tirer parti des avantages de chaque modalité pour créer un parcours de formation efficace et engageant

Selon une étude de l’ISTF, 89 % des entreprises considèrent le blended learning comme une méthode de formation efficace, permettant de répondre aux besoins variés des apprenants (ISTF, 2021).

Les principes clés du blended learning sont :

  • Combiner les séances en présentiel et à distance pour s’adapter aux contraintes et préférences des apprenants, tout en maintenant une cohérence pédagogique.
  • Mélanger les modalités pédagogiques pour favoriser l’engagement, la mémorisation et l’application des connaissances. Par exemple, alterner entre des cours théoriques en ligne et des mises en situation pratiques en présentiel.
  • Personnaliser les parcours en fonction des profils et des objectifs des apprenants, grâce à la flexibilité offerte par le numérique.

Les différents modèles

Il existe plusieurs modèles de blended learning, adaptés à différents contextes et objectifs de formation. Les plus répandus sont :

Plateforme e-learning + présentiel

Les apprenants alternent entre des modules de formation en ligne (cours, exercices, évaluations…) et des sessions en présentiel (ateliers, travaux de groupe, échanges avec le formateur…). 

Ce modèle est utilisé par 82% des entreprises pratiquant le blended learning
FFFOD, 2020

Avantages : flexibilité dans le rythme d’apprentissage, personnalisation des parcours, interaction avec le formateur et les paires lors des sessions présentielles.

Points de vigilance : nécessité d’une bonne articulation entre les sessions en ligne et en présentiel, suivi régulier des apprenants pour maintenir leur engagement.

Classe inversée

Les apprenants étudient la théorie en autonomie via des ressources en ligne (vidéos, conférences, quiz…), puis mettent en pratique lors des sessions présentielles, avec l’aide du formateur. 

Ce modèle est plébiscité par 74% des apprenants pour son efficacité (ISTF, 2021).

Avantages : autonomie dans l’acquisition des connaissances, approfondissement des notions grâce aux échanges avec le formateur, application immédiate des acquis.

Points de vigilance : qualité et attractivité des ressources en ligne, adhésion des apprenants au principe de travail en amont des sessions présentielles.

Présentiel augmenté

Les séances présentes sont enrichies par des ressources et activités en ligne, accessibles avant, pendant et après la formation. Les apprenants peuvent ainsi se préparer, approfondir les notions vues en cours et partager entre eux via des outils collaboratifs. 

Selon EdTech France, 67% des formateurs utilisent ce modèle pour dynamiser leurs formations (EdTech France, 2020).

Avantages : continuité pédagogique entre les sessions, engagement des apprenants, collaboration et échanges facilités.

Points de vigilance : équipement adéquat des salles de formation, compétences numériques des formateurs pour animer des activités hybrides.

Le blended learning offre une grande variété de possibilités pour concevoir des parcours de formation sur mesure, tirant parti des avantages du présentiel et du distanciel. En mélangeant les modalités et les formats, il permet de répondre aux besoins spécifiques de chaque apprenant et de chaque situation d’apprentissage.

Avec l’évolution des technologies et des usages, le blended learning est amené à se développer et à se réinventer constamment. 

De nouveaux modèles de formation mixte émergents, comme le social learning (apprentissage par les paires), le mobile learning (formation sur smartphone) ou encore la réalité virtuelle. 

L’enjeu pour les entreprises et les organismes de formation est de trouver le bon équilibre entre innovation pédagogique et efficacité, afin de proposer des parcours de formation toujours plus performants et engageants.

Les stages : apprendre en situation de travail

STAGES

Les stages sont une composante essentielle du parcours de formation, permettant aux apprenants de confronter leurs acquis théoriques à la réalité du terrain.

Définition et objectifs

Un stage est une période de mise en situation professionnelle, au cours de laquelle l’apprenant exerce une activité dans une entreprise ou une organisation. 

Selon une étude de l’APEC, 84 % des jeunes diplômés considèrent que les étapes sont déterminantes pour leur insertion professionnelle (APEC, 2021).

Les objectifs d’une stage sont :

  • Mettre en pratique les connaissances et compétences acquises en formation
  • Développeur de nouvelles compétences professionnelles
  • Découvrir le monde de l’entreprise et ses métiers

Les différents types de stages

Il existe des stages, adaptés aux différents moments du parcours de formation :

Stage d’observation

Le stage d’observation est un stage de courte durée (quelques jours à quelques semaines) permettant de découvrir un métier ou un secteur d’activité. Il est souvent proposé aux collégiens et lycéens pour les aider dans leur orientation. Selon le ministère de l’Éducation nationale, 62 % des collégiens et lycéens effectuent un stage d’observation (2020).

Avantages :

  • Découverte du monde professionnel
  • Aide à l’orientation et au choix de filière
  • Première expérience à valoriser sur le CV

Scène opérationnelle

Le stage opérationnel est un stage de moyenne durée (1 à 6 mois) visant à mettre en pratique les acquis de la formation et à développer des compétences professionnelles. 

Il est fréquent dans les cursus professionnalisants post-bac (BTS, DUT, licences pro…). D’après le Ministère de l’Enseignement supérieur, 78% des étudiants de BTS et DUT réalisent un stage opérationnel (2021).

Avantages :

  • Mise en application concrète des connaissances
  • Développement de compétences métier
  • Possibilité de missions plus complexes et responsables

Stage de fin d’études

Le stage de fin d’études est un stage de longue durée (4 à 6 mois), réalisé en fin de cursus (écoles d’ingénieurs, de commerce, masters…), souvent en vue d’une embauche. Il permet de mettre en œuvre l’ensemble des compétences acquises et de se spécialiser. 

92% des étudiants d’écoles d’ingénieurs effectuent un stage de fin d’études
CGE, 2020

Avantages :

  • Mise en situation professionnelle complète
  • Approfondissement d’une spécialité ou d’un domaine
  • Tremplin vers l’emploi (possibilité d’embauch

Stage à l’étranger

Le stage à l’étranger est un stage réalisé dans une entreprise ou une organisation hors de France. Il peut prendre différentes formes (observation, opérationnelle, fin d’études) et durées selon le cursus. 

L’objectif est de développer des compétences linguistiques et interculturelles en plus des compétences métier. D’après Erasmus+, 25% des étudiants français effectuent un stage à l’étranger pendant leur cursus (2021).

Avantages :

  • Immersion dans un contexte international
  • Maîtrise d’une langue étrangère professionnelle
  • Ouverture culturelle et adaptabilité

L’autoformation : devenir acteur de son apprentissage

AUTOFORMATION

L’autoformation est une démarche d’apprentissage autonome, où l’apprenant suit en main son parcours de développement des compétences.

Définition et intérêt

L’autoformation consiste à apprendre par soi-même, en dehors d’un cadre formatif traditionnel. Selon une étude de l’INSEE, 63% des Français pratiquent l’autoformation (INSEE, 2021).

Les principaux avantages de l’autoformation sont :

  • Apprendre à son rythme, en fonction de ses disponibilités et de ses préférences d’apprentissage
  • Cibler ses besoins de formation spécifiques, sans être contraint par un programme standardisé
  • Développer son autonomie, sa curiosité et sa capacité d’apprendre à apprendre

Les ressources et outils

Il existe une multitude de ressources et d’outils pour s’autoformer, adaptés à différents styles d’apprentissage :

Tutoriels et cours en ligne

Les plateformes de MOOC (Massive Open Online Courses) comme Coursera, OpenClassrooms ou Khan Academy proposent des cours en ligne gratuits ou peu coûteux, sur une grande variété de sujets. 

42 % des apprenants autonomes utilisent des plateformes de MOOC pour se former
IGAS, 2020

Ces cours, souvent conçus par des universités ou des experts, allient théorie et pratique à travers des vidéos, des quiz et des projets. Ils permettent d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences de manière structurée et interactive.

Livres et ebooks spécialisés

Les livres, qu’ils soient en format papier ou numérique, restent une ressource incontournable pour l’autoformation. Selon une étude du Syndicat national de l’édition (SNE), 76% des Français lisent des livres pour s’autoformer (SNE, 2021).

Que l’on cherche à approfondir un sujet, à découvrir un nouveau domaine ou à développer des compétences pratiques, il existe des ouvrages adaptés à chaque besoin. Les ebooks présentent l’avantage d’être accessibles instantanément et de pouvoir être lus sur différents supports (liseuse, tablette, smartphone…).

Podcasts et émissions thématiques

Les podcasts connaissent un engouement croissant comme outil d’autoformation. Selon une étude de Médiamétrie, 28% des Français écoutent des podcasts pour apprendre (Médiamétrie, 2020).

Qu’il s’agisse d’interviews d’experts, de cours audio ou de tables rondes, les podcasts permettent d’apprendre en toute mobilité (dans les transports, en faisant du sport…). Ils sont particulièrement adaptés aux apprenants auditifs et à ceux qui manquent de temps pour lire ou suivre un cours en ligne.

Applications d’apprentissage

Les applications mobiles dédiées à l’apprentissage connaissent un succès grandiose. Selon une étude du CREDOC, 38% des utilisateurs de smartphone utilisent des applications éducatives (CREDOC, 2021).

Qu’il s’agisse d’apprendre une langue avec Duolingo, de développer sa logique avec Brilliant ou d’améliorer ses capacités cognitives avec Elevate, il existe des milliers d’applications adaptées à chaque besoin et niveau. Leur format court et ludique facilite un apprentissage régulier et progressif.

Conseils pour structurer son autoformation

Pour rendre son autoformation efficace, il est important de :

  • définir ses objectifs d’apprentissage et les compétences à suivre
  • Choisir les ressources et supports adaptés à son style d’apprentissage
  • Planifier des séances d’autoformation régulières et s’y tenir
  • Mettre en pratique rapidement les connaissances acquises, à travers des projets concrets
  • Échanger avec d’autres apprenants ou experts pour approfondir sa compréhension
  • Évaluer régulièrement ses progrès et ajuster son parcours en conséquence

Quelques questions que vous pourriez avoir sur : “Guide des méthodes de formation”

Picture of Rose Eddie
Rose Eddie
Depuis longtemps immergée dans l'univers de la création de contenus, je me spécialise désormais dans la formation. Avec une passion ardente pour les mots et une connaissance approfondie du domaine, je rédige aujourd'hui des articles qui mettent en lumière le rôle crucial de la technologie dans l'apprentissage, la recherche et le choix de formations adaptées à chacun.
Autres articles sur le sujet

Nous trouvons tous les financements possible pour vous (ou vos équipes)