Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Apprendre > Informatique > DevOps > Pipeline (CI/CD) > OpenShift > À quoi sert le monitoring sur Openshift ?

À quoi sert le monitoring sur Openshift ?

par LearnThings, VU SUR:

Le monitoring sur Openshift joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement et la performance des applications déployées sur cette plateforme. En surveillant et en analysant différents aspects de l’infrastructure et des ressources, le monitoring permet d’optimiser l’utilisation des ressources, de détecter les problèmes de performance et de garantir la disponibilité des applications.

Pourquoi est-il important de monitorer son environnement Openshift ?

composition des objets pour le monitoring

1. Identifier les problèmes de performance

Le monitoring sur Openshift permet de détecter les goulots d’étranglement et les problèmes de performance qui pourraient impacter les applications. En surveillant les métriques telles que l’utilisation du CPU, de la mémoire et du réseau, il est possible d’identifier les composants qui causent des ralentissements ou des temps de réponse élevés. Ces informations permettent aux administrateurs de résoudre rapidement les problèmes et d’optimiser les performances globales de l’environnement.

2. Optimiser l’utilisation des ressources

Le monitoring permet de suivre l’utilisation des ressources sur Openshift, notamment l’utilisation du CPU, de la mémoire et du réseau. Ces informations sont essentielles pour prendre des décisions éclairées sur le dimensionnement des ressources. En identifiant les applications ou les composants qui consomment de manière excessive certaines ressources, les administrateurs peuvent ajuster les allocations de ressources pour optimiser l’utilisation globale de l’environnement Openshift.

3. Anticiper les pannes et garantir la disponibilité

Le monitoring sur Openshift permet de détecter les signaux avant-coureurs de panne ou de dysfonctionnement. En surveillant les métriques de performance et en configurant des alertes en cas de dépassement de seuils prédéfinis, les administrateurs peuvent prendre des mesures préventives pour éviter les pannes ou les temps d’arrêt. La surveillance en temps réel permet également de réagir rapidement en cas de problème, minimisant ainsi l’impact sur la disponibilité des applications.

Quels sont les outils de monitoring disponibles sur Openshift ?

1. Prometheus

Prometheus est un système de monitoring open source largement utilisé dans l’écosystème Openshift. Il collecte et stocke les données de métriques dans une base de données temporelle, ce qui permet d’effectuer des analyses et des alertes en temps réel. Prometheus peut être intégré nativement à Openshift et offre une intégration facile avec d’autres outils tels que Grafana pour la visualisation des métriques. PS: et si vous cherchez à vous former à Prometheus, il y a plusieurs formations de disponible que nous avons listé.

2. Grafana

Grafana est un outil de visualisation des métriques qui peut être utilisé en conjonction avec Prometheus ou d’autres sources de données. Il permet de créer des tableaux de bord personnalisés pour visualiser et analyser les métriques collectées par Prometheus. Grafana offre une flexibilité et une facilité d’utilisation qui le rendent très populaire dans la communauté Openshift. Formez vous à Grafana, cela ne sera que bénéfique !

3. Elastic Stack

L’Elastic Stack (anciennement ELK Stack) est une suite d’outils open source comprenant ElasticsearchLogstash et Kibana. Bien que principalement utilisés pour la gestion des logs, ces outils peuvent également être utilisés pour le monitoring des métriques sur Openshift. Elasticsearch est utilisé pour le stockage et la recherche des données, Logstash pour l’ingestion et le traitement des logs, et Kibana pour la visualisation des données. D’aillleurs, un cours en ligne sur Openshift peut ainsi vous aider à maîtriser parfaitement tous ces outils.

Quelles sont les métriques à surveiller sur Openshift ?

Lors de l’utilisation d’OpenShift, il est impératif de surveiller de près certaines métriques clés pour garantir un fonctionnement optimal de l’environnement et des applications déployées. Ces métriques fournissent des indications précieuses sur la santé et les performances du système. Voici quelques-unes des métriques à surveiller attentivement sur OpenShift :

1. Utilisation du CPU

L’utilisation du CPU est une métrique essentielle pour évaluer la performance des applications et des composants dans l’environnement OpenShift. Les pics d’utilisation du CPU peuvent signaler une saturation de la capacité de traitement, pouvant entraîner des ralentissements ou des temps de réponse élevés. Une surveillance régulière de cette métrique permet d’optimiser l’allocation des ressources pour maintenir des performances optimales.

2. Utilisation de la Mémoire

La mémoire est une ressource critique, et une utilisation excessive peut entraîner des pénuries et des problèmes de performance. La surveillance de l’utilisation de la mémoire sur OpenShift permet aux administrateurs d’ajuster les allocations de mémoire en conséquence, prévenant ainsi les problèmes potentiels avant qu’ils n’impactent les opérations.

3. Utilisation du Réseau

La communication entre les différents composants d’une application sur OpenShift dépend du réseau. Surveiller l’utilisation du réseau est donc essentiel pour détecter les problèmes de performance liés à la congestion ou à la latence. Cette métrique offre une visibilité sur la manière dont les composants interagissent, permettant ainsi d’identifier et de résoudre les problèmes de manière proactive.

La surveillance régulière de ces métriques garantit ainsi une gestion proactive des performances sur OpenShift. En identifiant rapidement les goulots d’étranglement potentiels et en ajustant les ressources en conséquence, les équipes peuvent maintenir un environnement stable et offrir des expériences utilisateur optimales.

Conclusion

Le monitoring sur Openshift est essentiel pour optimiser la performance, l’utilisation des ressources et la disponibilité des applications. En surveillant les métriques clés telles que l’utilisation du CPU, de la mémoire et du réseau, les administrateurs peuvent détecter les problèmes de performance, ajuster les allocations de ressources et prendre des mesures préventives pour éviter les pannes. Avec des outils tels que Prometheus, Grafana et Elastic Stack, il est possible de collecter, analyser et visualiser les données de monitoring de manière efficace. Le monitoring sur Openshift est donc un élément indispensable pour assurer le bon fonctionnement des applications déployées sur cette plateforme.

Quelques articles qui pourraient vous intéresser sur le sujet:

learnthingsfradmin
learnthingsfradmin
Vivement intéressé par le monde de la formation en ligne, je rédige aujourd'hui sur les formations en tout genre. Phénomène grandissant, je pense qu'il manque aujourd'hui un véritable acteur qui pourra vous permettre de trouver facilement une formation qui vous correspond, au meilleur prix et sans arnaque. Nous allons essayer ici, avec LearnThings, de référencer l'ensemble des formations qui existent, et de les sélectionner pour vous, pour répondre à vos besoins et pouvoir être formé par les meilleures, dans tout type de domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles sur le sujet