Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Comment entrer en formation à l’Afpa ?

Sommaire
L’AFPA, leader de la formation professionnelle en France, propose des formations qualifiantes pour tous les profils. 
Pour entrer en formation, un processus de sélection complet évalue les connaissances, les compétences et la motivation des candidats. 

Des prérequis de niveau d’études et d’expérience sont adaptés à chaque formation, mais des dispositifs permettent d’y accéder sans diplôme ni expérience.

Cet article détaille les étapes du processus de sélection, les critères d’accès aux formations et les cas particuliers pour entrer en formation à l’AFPA.

  • Pour entrer en formation à l’Afpa, il faut passer par des tests écrits, des entretiens de motivation et parfois des mises en situation professionnelle
  • Les prérequis en termes de diplôme pour entrer en formation à l’AFPA varient selon le niveau de la formation, du CAP/BEP pour le niveau 3 au Bac+2 pour le niveau 5.
  • Grâce aux dispositifs comme la VAE ou les tests de positionnement, il est possible d’entrer en formation AFPA sans diplôme ni expérience.

Processus de sélection pour entrer en formation à l’AFPA : tests et entretiens

PROCESSUS DE SÉLECTION

Pour entrer en formation à l’AFPA, les candidats doivent passer par un processus de sélection rigoureux. Ce processus vise à évaluer les connaissances, les compétences et la motivation des candidats afin de s’assurer de leur adéquation avec la formation choisie et le métier visé.

Tests écrits et psychotechniques

Les tests écrits et psychotechniques sont une étape clé du processus de sélection à l’AFPA. Ils peuvent prendre différentes formes selon les formations :

  • Des questionnaires à choix multiples (QCM) pour évaluer les connaissances générales et spécifiques du candidat. Ces QCM peuvent porter sur des sujets variés comme la culture générale, les mathématiques ou encore la logique.
  • Des questions ouvertes pour juger la capacité de réflexion et d’expression écrite du candidat. Ces questions peuvent porter sur des sujets d’actualité, des problématiques liées au métier visé ou encore sur le parcours et les motivations du candidat.
  • Des mises en situation pour tester les réactions et la capacité de résolution de problèmes du candidat. Ces mises en situation peuvent prendre la forme de cas pratiques à résoudre ou encore de jeux de rôle.

La durée et le contenu des tests varient selon les formations. Ils peuvent durer de quelques heures à une journée entière et aborder des sujets plus ou moins pointus selon le niveau et le domaine de la formation.

En 2022, 93 000 personnes ont bénéficié d’une formation à l’AFPA, qui reste le premier opérateur de formation professionnelle en France

Entretiens de motivation et de personnalité

Les entretiens de motivation et de personnalité sont une autre étape importante du processus de sélection à l’AFPA. Ils permettent d’évaluer la motivation du candidat pour la formation et le métier visé, ainsi que sa personnalité et son savoir-être. Voici quelques conseils pour réussir son entretien :

  • Se renseigner sur la formation et le métier visé : il est important de montrer à l’interlocuteur que l’on a une bonne connaissance du contenu de la formation et des débouchés professionnels.
  • Préparer des réponses aux questions types : il faut s’attendre à des questions sur son parcours, ses motivations, son projet professionnel. Préparer des réponses claires et concises permet d’être plus à l’aise le jour J.
  • Être ponctuel, poli et dynamique lors de l’entretien : il est important de faire bonne impression en arrivant à l’heure, en étant courtois et en montrant son intérêt et sa motivation tout au long de l’entretien.

Spécificités selon les domaines de formation

Selon les domaines de formation, des tests et entretiens spécifiques peuvent être organisés en complément des épreuves généralistes. C’est notamment le cas dans les secteurs de la santé et du social, qui requièrent des aptitudes et des qualités humaines particulières. On peut ainsi trouver :

  • Des tests d’aptitude spécifiques, comme des tests d’attention pour les aides-soignants ou des tests de logique pour les métiers de l’informatique.
  • Des entretiens avec des professionnels du secteur, qui permettent d’évaluer la connaissance du métier et la motivation du candidat.
  • Des mises en situation professionnelle, notamment pour les formations techniques qui nécessitent une bonne dextérité et une capacité d’adaptation.

Autres critères et conditions d’accès aux formations à l’AFPA

AUTRES CRITÈRES ET CONDITIONS D’ACCÈS

Outre les tests et entretiens de sélection, d’autres critères et conditions sont à prendre en compte pour entrer en formation à l’AFPA. Ces critères peuvent varier selon les formations et les profils des candidats, mais ils visent tous à s’assurer de l’adéquation entre le stagiaire et la formation suivie.

Inscription à France Travail

L’inscription à France Travail (anciennement Pôle emploi) n’est pas obligatoire pour entrer en formation à l’AFPA, mais elle peut faciliter grandement les démarches et offrir de nombreux avantages :

  • Accès à des financements spécifiques : les demandeurs d’emploi inscrits peuvent bénéficier de prises en charge totales ou partielles des frais de formation par France Travail ou d’autres organismes (Région, OPCO).
  • Accompagnement renforcé : les conseillers France Travail peuvent aider les candidats à définir leur projet professionnel, à choisir la formation adaptée et à constituer leur dossier de candidature.
  • Aides financières : les stagiaires inscrits à France Travail peuvent percevoir une rémunération pendant leur formation (AREF, RFF) et bénéficier d’aides pour les frais annexes (transport, hébergement, restauration).

Cependant, l’inscription à France Travail n’est pas toujours nécessaire, notamment pour les salariés en reconversion qui peuvent bénéficier d’autres dispositifs (CPF, CPF de transition, plan de développement des compétences).

Critères d’âge et de projet professionnel

L‘âge et le projet professionnel sont deux critères essentiels pour entrer en formation à l’AFPA :

  • Critère d’âge : certaines formations peuvent avoir un âge minimum (par exemple 18 ans pour les formations en alternance) ou maximum (par exemple 30 ans pour les contrats d’apprentissage). Ces limites d’âge visent à s’assurer que les stagiaires ont la maturité et l’expérience nécessaires pour suivre la formation et exercer le métier visé.
  • Projet professionnel : le projet professionnel du candidat doit être en adéquation avec la formation visée. Il doit être cohérent, réaliste et motivé. Les conseillers AFPA et France Travail peuvent aider les candidats à définir et à valider leur projet en amont de la candidature.

Des dérogations sur les critères d’âge et de projet professionnel sont possibles selon les cas (expérience professionnelle, situation de handicap, etc.).

En 2022, parmi les 153 400 personnes accueillies par l’AFPA, 92 900 sont des stagiaires formés, 54 200 demandeurs d’emploi et 37 300 salariés.

Aptitudes physiques et prérequis spécifiques

Selon les métiers visés, des aptitudes physiques et des prérequis spécifiques peuvent être demandés pour entrer en formation à l’AFPA :

  • Aptitudes physiques : les métiers manuels (BTP, industrie, logistique) requièrent souvent une bonne condition physique et une absence de contre-indication médicale. Des tests d’aptitude peuvent être réalisés lors de la sélection.
  • Prérequis techniques : certaines formations nécessitent des habilitations ou des permis spécifiques (électricité, conduite d’engins, sécurité). Les candidats doivent justifier de ces prérequis ou être en capacité de les obtenir pendant la formation.
  • Compétences de base : la maîtrise des savoirs fondamentaux (français, calcul, raisonnement logique) est indispensable pour suivre les enseignements théoriques et pratiques des formations. Des tests de positionnement peuvent être réalisés pour évaluer le niveau des candidats et proposer des remises à niveau si besoin.

Niveau d’études et expérience professionnelle requis pour les formations AFPA

NIVEAU D’ÉTUDES ET EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Les formations proposées par l’AFPA sont accessibles à un large public, avec des prérequis en termes de niveau d’études et d’expérience professionnelle qui varient selon le domaine et le niveau visé. L’objectif est de permettre à chacun de trouver la formation adaptée à son profil et à son projet professionnel.

Diplômes et certifications nécessaires

Les diplômes et certifications requis pour entrer en formation à l’AFPA dépendent du secteur d’activité et du niveau de qualification visé :

  • Pour les formations de niveau 3 (CAP, BEP), qui préparent aux métiers d’ouvrier ou d’employé qualifié, un niveau de fin de 3ème ou un diplôme de niveau CAP/BEP est généralement demandé.
  • Pour les formations de niveau 4 (Bac, Bac Pro), qui préparent aux métiers de technicien, un diplôme de niveau Bac ou équivalent est requis.
  • Pour les formations de niveau 5 (BTS, DUT), qui préparent aux métiers de technicien supérieur ou d’agent de maîtrise, un diplôme de niveau Bac+2 est nécessaire.
  • Pour les métiers réglementés des secteurs de la santé, du social ou de la sécurité, des diplômes spécifiques peuvent être exigés (DE d’infirmier, DEAS, CQP APS, etc.).

Expérience professionnelle demandée

En plus du niveau d’études, une expérience professionnelle peut être demandée pour accéder à certaines formations AFPA, en particulier pour les niveaux de qualification les plus élevés :

  • Pour les formations de niveau 3, aucune expérience professionnelle n’est exigée. Ces formations sont ouvertes aux débutants souhaitant acquérir une première qualification.
  • Pour les formations de niveau 4, une expérience professionnelle de 1 à 2 ans dans le domaine visé est généralement requise, afin de s’assurer que les stagiaires ont une bonne connaissance du secteur.
  • Pour les formations de niveau 5 et plus, une expérience professionnelle significative de 3 à 5 ans est souvent demandée, pour garantir que les stagiaires ont les compétences et l’autonomie nécessaires pour suivre une formation de niveau supérieur.
En 2022, parmi les 2 791 stagiaires formés, l’AFPA indique un taux de réussite de 85,6%, tous les secteurs confondus et sur le territoire Français.

Cas particuliers et exceptions

Malgré ces prérequis de niveau d’études et d’expérience, l’AFPA propose des dispositifs permettant d’accéder aux formations sans diplôme ou expérience :

  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet aux candidats de faire reconnaître les compétences acquises au cours de leur parcours professionnel, afin d’obtenir tout ou partie d’un diplôme sans suivre la formation.
  • Des tests et entretiens de positionnement sont réalisés par les équipes pédagogiques de l’AFPA pour évaluer le niveau et la motivation des candidats, et proposer des parcours de formation adaptés.
  • Des parcours de remise à niveau ou de préqualification peuvent être proposés en amont de la formation qualifiante, pour permettre aux candidats d’acquérir les prérequis nécessaires en termes de savoirs de base (français, mathématiques) ou de compétences techniques.

Quelques questions que vous pourriez avoir sur “comment entrer en formation à l’AFPA ?

Pour aller plus loin

Picture of Rose Eddie
Rose Eddie
Depuis longtemps immergée dans l'univers de la création de contenus, je me spécialise désormais dans la formation. Avec une passion ardente pour les mots et une connaissance approfondie du domaine, je rédige aujourd'hui des articles qui mettent en lumière le rôle crucial de la technologie dans l'apprentissage, la recherche et le choix de formations adaptées à chacun.
Autres articles sur le sujet

Nous trouvons tous les financements possible pour vous (ou vos équipes)