Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Peut-on récupérer l’argent du CPF ?

Sommaire
Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet à chaque actif de financer ses formations professionnelles. Alimenté en euros chaque année, il sert à payer tout ou partie d’une formation éligible pour développer ses compétences. Mais peut-on récupérer cet argent à d’autres fins ?

Voici le résumé de l’article “Peut-on récupérer l’argent du CPF ?” sous forme de liste à puces concise :

Ce qu’il faut retenir

  • L’argent du CPF est dédié uniquement au financement de formations éligibles
  • Il ne peut être viré sur un compte bancaire, retiré en espèces ou cédé à un proche
  • Les fonds du CPF restent utilisables sans limite de temps jusqu’à la retraite
  • Quelques exceptions rares : transfert vers un autre compte épargne-formation, etc.
  • Attention aux arnaques (démarchage abusif, faux organismes, inscriptions factices)

La réponse est non

LA REPONSE EST NON

Il n’est pas possible de récupérer l’argent de son Compte Personnel de Formation (CPF) pour l’utiliser à d’autres fins que la formation professionnelle. Les fonds du CPF sont strictement dédiés au financement de formations éligibles au dispositif.

Vous ne pouvez pas transférer l’argent de votre CPF sur votre compte bancaire personnel. Cet argent ne peut pas non plus être retiré en espèces ou converti en chèques-cadeaux. Le CPF n’est pas un compte épargne classique mais un outil au service de votre évolution professionnelle.

De même, il n’est pas autorisé de transférer ses droits CPF à un proche (conjoint, enfant, parent…). Chaque titulaire de compte doit utiliser ses propres droits pour financer sa formation. En cas de besoin, d’autres solutions de financement existent et peuvent être proposées par un conseiller en évolution professionnelle.

Enfin, sachez que les fonds du CPF ne sont soumis à aucune date limite de validité. Vos droits acquis restent utilisables à tout moment, de vos débuts professionnels jusqu’à votre départ en retraite. Seul le plafond de 5000€ (ou 8000€ pour les moins qualifiés) limite l’accumulation de vos droits.

Attention aux arnaques qui se multiplient autour du CPF ! Certains escrocs cherchent à vous faire croire que vos droits vont expirer pour vous inciter à les transférer sur un autre compte. Ne communiquez jamais vos identifiants CPF suite à un démarchage par mail, SMS ou téléphone.  

En résumé, l’argent du CPF ne peut être “récupéré” au sens propre :

  •  Il sert uniquement à payer des formations éligibles
  • Il ne peut être viré sur votre compte bancaire  
  • Il ne peut être cédé à un proche
  • Il ne peut être retiré en espèces ou converti en bons d’achat
  • Il reste valable sans limite de temps jusqu’à votre retraite

N’espérez donc pas faire autre chose de votre CPF que vous former ! C’est un outil précieux pour booster vos compétences tout au long de votre carrière, à utiliser uniquement dans ce but.

Les exceptions qui confirment la règle

Bien que l’argent du CPF soit en principe non récupérable, il existe quelques exceptions. Ces cas particuliers restent rares et soumis à des conditions strictes.

La première exception concerne le transfert des droits CPF vers un autre compte d’épargne-formation. Si vous ne souhaitez pas utiliser votre solde CPF pour une formation, vous pouvez le transférer vers :

  • Un Plan Épargne Retraite (PER)
  • Un Compte d’Épargne Temps (CET) 

Ce transfert doit respecter certaines conditions et délais. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une “récupération” des fonds, mais plutôt d’une réaffectation vers un autre dispositif d’épargne professionnelle.  

La seconde exception vise les travailleurs indépendants qui cessent leur activité. Sous certaines conditions, ils peuvent demander le versement de leur solde CPF sur leur compte bancaire au moment de la clôture de leur compte. Les conditions à remplir sont :

  • Justifier d’un solde CPF positif
  • Cesser définitivement l’activité indépendante
  • En faire la demande expresse auprès de la Caisse des Dépôts

Cette possibilité ne concerne que les travailleurs indépendants et n’est pas ouverte aux salariés. Elle vise à ne pas pénaliser les indépendants qui n’auraient pas pu utiliser leur CPF avant la cessation de leur activité.

Enfin, une dernière exception existe en cas de décès du titulaire du compte. Les héritiers peuvent, sur présentation d’un justificatif, demander la clôture du compte CPF et le versement du solde sur le compte bancaire de la succession. Là encore, des conditions strictes encadrent cette possibilité.

En dehors de ces quelques exceptions, la règle reste claire : l’argent du CPF ne peut être récupéré ou utilisé librement. Il reste consacré au financement de formations professionnelles, dans une logique de sécurisation des parcours.

En résumé, les exceptions permettant de récupérer l’argent de son CPF sont :

  • Le transfert vers un autre compte d’épargne-formation (PER, CET)
  • Le versement du solde aux travailleurs indépendants qui cessent leur activité
  • Le versement aux héritiers en cas de décès du titulaire

Ces exceptions restent marginales et strictement encadrées. Dans la grande majorité des cas, les fonds du CPF demeurent non récupérables et affectés à la formation professionnelle tout au long de la vie active.

Les arnaques liées au CPF

ARNAQUES LIEES AU CPF

Avec la popularité croissante du CPF, les arnaques se multiplient. Des escrocs cherchent à détourner les fonds de formation à leur profit, en piégeant les titulaires de compte. Mais il existe des astuces pour les repérer et s’en prémunir.

Les techniques des fraudeurs

Les arnaques au CPF peuvent prendre différentes formes, mais visent toutes à soutirer de l’argent ou des informations personnelles. Parmi les techniques les plus courantes, on trouve :

  • Le démarchage téléphonique abusif, par des soi-disant “conseillers en formation”
  • L‘envoi de SMS ou d’emails non sollicités, incitant à s’inscrire à une formation
  • La promesse de cadeaux (tablette, smartphone…) en échange d’une inscription
  • La publicité mensongère sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram…) 

Les fraudeurs usurpent souvent l’identité d’organismes officiels comme la Caisse des Dépôts, France Travail…pour gagner la confiance de leurs victimes. Ils peuvent aussi utiliser des informations personnelles (nom, date de naissance…) obtenues illégalement pour paraître plus crédibles.

Leur objectif est de convaincre les titulaires de CPF de leur communiquer des données sensibles (numéro de sécurité sociale, identifiants de connexion…) ou de les inscrire à leur insu à des formations factices. Une fois les fonds détournés, ils disparaissent dans la nature.

Les bons réflexes à adopter

Face à ces arnaques de plus en plus évoluées, la vigilance est de mise. Voici les bons réflexes à adopter pour protéger votre CPF :

  1. Ne communiquez jamais vos identifiants de connexion ou votre numéro de sécurité sociale par téléphone, SMS ou email
  2. Ne répondez pas aux sollicitations non désirées et signaler les numéros de démarchage abusif sur 33700.fr
  3. Méfiez-vous des offres alléchantes (cadeaux, argent facile…) et des pressions pour vous inscrire rapidement
  4. Vérifiez que l’organisme de formation est bien certifié Qualiopi et référencé sur MonCompteFormation

Si vous pensez avoir été victime d’une arnaque au CPF :

  1. Changez immédiatement vos identifiants de connexion
  2. Vérifiez votre solde CPF et les inscriptions en cours 
  3. Contactez MonCompteFormation pour signaler la fraude et faire opposition
  4. Déposez plainte auprès du procureur de la République

En cas de doute ou pour être accompagné dans vos démarches, contactez le service “Info Escroqueries” au 0 805 805 817 (appel gratuit). 

Avec la loi du 19 décembre 2022, les sanctions contre les fraudeurs au CPF ont été renforcées. Le démarchage commercial non sollicité est désormais interdit et passible de lourdes amendes : jusqu’à 75 000€ pour une personne physique et 375 000€ pour une personne morale.

Mais la meilleure protection reste la prévention. En appliquant les conseils ci-dessus et en redoublant de prudence, vous mettez toutes les chances de votre côté pour profiter sereinement de vos droits à la formation tout au long de votre carrière !

Tableau pertinent résumant de façon concise et visuelle les informations clés liées à la récupération de l’argent du CPF :

Principes du CPFExceptions et précautions
💰 Fonds dédiés à la formation🔀 Transfert vers PER ou CET possible
🚫 Non transférable sur compte perso🔚 Versement du solde si fin d’activité
🙅‍♂️ Non cessible à un proche⚰️ Récupération par les héritiers si décès
🎓 Utilisable à vie pour se former⚠️ Vigilance face aux arnaques
🔒 Plafonné à 5000€ ou 8000€🕵️ Vérifier la certification des organismes
🚨 Démarchage abusif = jusqu’à 375K€ d’amende😎 Signaler les abus et porter plainte
Tableau récapitulatif des informations clés liées à la récupération de l’argent du CPF

Ce tableau offre ainsi au lecteur un aperçu clair et structuré des points clés à retenir sur les possibilités très limitées de récupérer l’argent de son CPF et les précautions à prendre.

Picture of Romain Campenon
Romain Campenon
Avec un intérêt prononcé pour le secteur de la formation en ligne, je me consacre à la rédaction d'articles exhaustifs sur une gamme diversifiée de formations. Conscient de l'essor croissant de ce phénomène, il est devenu évident qu'un acteur fiable et informatif est nécessaire pour orienter les individus vers des formations de qualité, à un coût optimal et sans risque de fraude. Chez LearnThings, nous nous engageons à référencer et à sélectionner les formations qui nous paraissent les meilleures dans divers domaines. Notre objectif est de vous fournir des recommandations sur mesure, afin de vous permettre d'accéder à une formation d'excellence qui répond à vos besoins spécifiques.
Autres articles sur le sujet