Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Quelles sont les formations diplômantes reconnues par l’État ?

Sommaire
Les formations diplômantes reconnues par l’État sont des cursus qui délivrent des diplômes officiels, attestant des compétences et connaissances acquises. 

Ces formations, dispensées par des établissements publics, privés sous contrat ou des organismes agréés, couvrent de nombreux domaines et niveaux d’études. La reconnaissance étatique garantit la qualité des enseignements et favorise l’employabilité des diplômés sur le marché du travail.

Dans cet article, nous aborderons les différents types d’établissements délivrant des diplômes reconnus par l’État, ainsi que les moyens de vérifier la reconnaissance officielle d’un diplôme ainsi que les avantages de suivre une formation diplômante reconnue par l’État.

Ce qu’il faut retenir : 

Type de diplômeNiveau d’étudesDuréeExemples d’établissements
CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle)Niveau 3 (anciennement V)2 ans– Lycées professionnels<br>- CFA (Centres de Formation d’Apprentis)
Baccalauréat (général, technologique, professionnel)Niveau 4 (anciennement IV)3 ans (après le collège)– Lycées généraux et technologiques- Lycées professionnels
BTS (Brevet de Technicien Supérieur)Niveau 5 (anciennement III)2 ans (après le bac)– Lycées- Écoles spécialisées
DUT (Diplôme Universitaire de Technologie)Niveau 5 (anciennement III)2 ans (après le bac)– IUT (Instituts Universitaires de Technologie)
LicenceNiveau 6 (anciennement II)3 ans (après le bac)– Universités
MasterNiveau 7 (anciennement I)2 ans (après la licence)– Universités- Grandes écoles
DoctoratNiveau 8 (anciennement I)3 ans ou plus (après le master)– Universités- Grandes écoles
Tableau récapitulatif des principaux diplômes reconnus par l’État en France

Les différents types de diplômes reconnus par l’État français

DIFFERENTS-TYPES-DE-DIPLOMES-RECONNUS-PAR-LETAT-FRANCAIS

L’État français reconnaît plusieurs catégories de diplômes, qui correspondent à différents niveaux d’études et de qualification. Ces diplômes sont délivrés par des établissements d’enseignement publics ou privés sous contrat avec l’État. Les principales catégories sont :

  • Les diplômes de l’enseignement supérieur (licences, masters, doctorats)
  • Les diplômes de l’enseignement professionnel (BTS, DUT, licences professionnelles)
  • Les diplômes de l’enseignement secondaire (baccalauréat général, technologique ou professionnel)
  • Les diplômes de l’enseignement technique (CAP, BEP)

Chaque catégorie de diplômes répond à des objectifs spécifiques et offre des débouchés variés. Certains diplômes visent une insertion professionnelle directe, tandis que d’autres préparent à la poursuite d’études supérieures.

Les diplômes de l’enseignement supérieur

Les diplômes universitaires reconnus par l’État sont structurés selon le système LMD (Licence-Master-Doctorat). Ce système, mis en place dans le cadre du processus de Bologne, harmonise les niveaux de diplômes au niveau européen et facilite la mobilité des étudiants.

La licence

La licence se prépare en 3 ans après l’obtention du baccalauréat. Elle vise à acquérir des connaissances et compétences de base dans un domaine d’études. Il existe des licences dans de nombreuses disciplines : sciences, lettres, langues, sciences humaines et sociales, droit, économie, etc.

Le master

Le master nécessite 2 années d’études supplémentaires après la licence. Il permet une spécialisation dans un domaine et prépare à l’insertion professionnelle ou à la recherche. Les masters sont souvent organisés en parcours ou mentions, qui correspondent à des champs d’études et des métiers spécifiques.

Le doctorat

Le doctorat demande généralement 3 ans ou plus après le master. Il forme à la recherche de haut niveau et à l’enseignement supérieur. Les doctorants réalisent une thèse sous la direction d’un directeur de recherche et participent aux activités d’un laboratoire ou d’une équipe de recherche.

À la rentrée 2020, 2,78 millions d’étudiants sont inscrits dans l’enseignement supérieur en Francedont 56 % de femmes

Les diplômes de l’enseignement professionnel

Les diplômes professionnels reconnus par l’État sont orientés vers l’insertion professionnelle rapide. Ils allient enseignements théoriques et stages pratiques en entreprise. Ces diplômes sont souvent préparés en alternance, c’est-à-dire en combinant périodes de cours et périodes de travail en entreprise.

Le BTS et le DUT

Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) et le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) se préparent en 2 ans après le baccalauréat. Ils forment des techniciens supérieurs dans des domaines variés : industriel, tertiaire, agricole, paramédical, etc. Les titulaires d’un BTS ou d’un DUT peuvent entrer directement sur le marché du travail ou poursuivre leurs études.

La licence professionnelle

La licence professionnelle demande 1 an d’études après un BTS ou un DUT. Elle permet une spécialisation dans un domaine professionnel précis et vise une insertion professionnelle immédiate. Les licences professionnelles sont conçues en partenariat avec les entreprises et les branches professionnelles.

Autres diplômes professionnels

Il existe également d’autres diplômes professionnels reconnus par l’État, comme le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion), le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion), le DEUST (Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Techniques), etc. Ces diplômes répondent à des besoins spécifiques de certains secteurs d’activité.

Les diplômes de l’enseignement secondaire

Le baccalauréat

Le baccalauréat est le diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires en France. Il existe trois types de baccalauréat : général, technologique et professionnel. Le baccalauréat général prépare principalement à la poursuite d’études supérieures, tandis que les baccalauréats technologique et professionnel permettent une insertion professionnelle ou une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur.

Les diplômes de l’enseignement technique

Le CAP et le BEP

Le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) et le BEP (Brevet d’Études Professionnelles) sont des diplômes de niveau 3 (anciennement niveau V) qui se préparent en 2 ans après la classe de troisième. Ils forment des ouvriers ou des employés qualifiés dans des métiers spécifiques. Le CAP vise une insertion professionnelle directe, tandis que le BEP est davantage tourné vers la poursuite d’études.

Les établissements délivrant des diplômes reconnus par l’État

ETABLISSEMENTS-DELIVRANT-DES-DIPLOMES-RECONNUS-PAR-LETAT

Plusieurs types d’établissements sont habilités à délivrer des diplômes reconnus par l’État en France. Ces établissements sont soumis à des contrôles réguliers pour garantir la qualité des formations dispensées. Parmi eux, on trouve les universités et écoles publiques, certains établissements privés sous contrat, ainsi que des organismes de formation professionnelle agréés.

Les universités et écoles publiques

Les universités publiques et certaines écoles publiques délivrent des diplômes reconnus par l’État. Ces établissements proposent des formations dans de nombreux domaines, allant des sciences et technologies aux sciences humaines et sociales, en passant par le droit, l’économie et la santé.

Parmi les établissements publics renommés, on peut citer :

  1. L’Université Paris-Saclay, qui regroupe plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche de renom.
  2. L’École Polytechnique, une des plus prestigieuses écoles d’ingénieurs françaises.
  3. L’École Normale Supérieure (ENS), qui forme des enseignants-chercheurs et des cadres de haut niveau.

Ces établissements publics délivrent des diplômes de licence, master et doctorat, ainsi que des diplômes d’ingénieur et d’autres diplômes spécifiques.

Les établissements privés sous contrat

Certains établissements privés sous contrat avec l’État peuvent également délivrer des diplômes reconnus. Ces établissements sont soumis au contrôle pédagogique de l’État et suivent les mêmes programmes que les établissements publics.

Quelques exemples d’établissements privés sous contrat :

  • L’Institut Catholique de Paris, qui propose des formations dans des domaines variés (théologie, philosophie, lettres, sciences, etc.).
  • L’EDHEC Business School, une école de commerce réputée.
  • L’ESSEC Business School, une autre école de commerce de renom.

Ces établissements privés sous contrat délivrent des diplômes de licence, master, ainsi que des diplômes d’écoles de commerce et d’ingénieurs.

Les organismes de formation professionnelle agréés

Des organismes de formation professionnelle agréés par l’État proposent des formations débouchant sur des diplômes reconnus. Ces organismes s’adressent souvent à des publics spécifiques, comme les demandeurs d’emploi, les salariés en reconversion ou les personnes en reprise d’études. Parmi ces organismes, on trouve :

  1. L’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes), qui propose des formations qualifiantes dans de nombreux secteurs (bâtiment, industrie, tertiaire, etc.).
  2. Le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), qui offre des formations professionnelles dans des domaines variés (sciences, techniques, gestion, etc.).
  3. Les GRETA (Groupements d’Établissements publics locaux d’enseignement), qui regroupent des établissements scolaires et proposent des formations pour adultes.

Ces organismes de formation professionnelle agréés délivrent des diplômes professionnels tels que des titres professionnels, des certificats de qualification professionnelle (CQP) ou des diplômes d’État (BTS, DUT, etc.).

Comment vérifier la reconnaissance d’un diplôme par l’État ?

VERIFIER-LA-RECONNAISSANCE-DUN-DIPLOME-PAR-LETAT

Pour s’assurer qu’un diplôme est bien reconnu par l’État, il existe plusieurs moyens. La reconnaissance d’un diplôme par l’État est essentielle, car elle atteste de la qualité de la formation et de sa valeur sur le marché du travail. Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et les sites officiels des établissements sont des sources fiables pour vérifier la reconnaissance d’un diplôme.

Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

Le RNCP regroupe les diplômes reconnus par l’État. Ce répertoire est géré par France Compétences, une autorité nationale indépendante chargée de la régulation et du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Plus de 100 branches se sont dotées de certifications professionnelles dont 55 les ont enregistrées au RNCP.

Pour consulter le RNCP en ligne, rendez-vous sur le site https://www.francecompetences.fr/recherche_certificationprofessionnelle/. Vous pourrez y effectuer une recherche par mots-clés, par niveau de qualification, par domaine d’activité ou par type de certificateur. Chaque fiche descriptive d’une certification professionnelle enregistrée au RNCP fournit des informations détaillées sur le diplôme, notamment :

  • Le niveau de qualification (selon le cadre national des certifications professionnelles)
  • Les compétences attestées
  • Les débouchés professionnels
  • Les modalités d’accès à la certification
  • La durée de validité de l’enregistrement au RNCP

En consultant le RNCP, vous pourrez ainsi vérifier si un diplôme est bien reconnu par l’État et obtenir des informations précises sur son contenu et sa valeur.

Les sites officiels des établissements

Il est également conseillé de vérifier sur les sites officiels des établissements si leurs diplômes sont reconnus par l’État. Les établissements publics et privés sous contrat mentionnent généralement la reconnaissance de leurs diplômes sur leur site internet. Cette information est souvent accessible dans les rubriques “Formations“, “Diplômes” ou “Reconnaissance“.

D’après le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en 2020, 91% des établissements d’enseignement supérieur disposaient d’un site web. Les sites officiels des établissements sont des sources fiables pour obtenir des informations sur la reconnaissance des diplômes, car ils sont régulièrement mis à jour et reflètent les dernières évolutions réglementaires.

Lors de votre recherche sur les sites officiels des établissements, soyez attentif aux mentions suivantes :

  • Diplôme reconnu par l’État
  • Diplôme visé par le Ministère de l’Enseignement supérieur
  • Diplôme conférant le grade de licence/master/doctorat
  • Diplôme inscrit au RNCP

Ces mentions attestent de la reconnaissance officielle du diplôme par les autorités compétentes.

Quelques questions que vous pourriez avoir sur ‘Quelles sont les formations diplômantes reconnues par l’État ?

Pour aller plus loin

Picture of Rose Eddie
Rose Eddie
Depuis longtemps immergée dans l'univers de la création de contenus, je me spécialise désormais dans la formation. Avec une passion ardente pour les mots et une connaissance approfondie du domaine, je rédige aujourd'hui des articles qui mettent en lumière le rôle crucial de la technologie dans l'apprentissage, la recherche et le choix de formations adaptées à chacun.
Autres articles sur le sujet

On négocie pour vous !

Forts de notre large réseau et de nos relations privilégiées avec certains acteurs clés du secteur, nous travaillons pour vous obtenir des réductions et des tarifs préférentiels sur toutes les formations que vous nous envoyez.