Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Quelles sont les formations diplômantes sans BAC ?

Sommaire
Il est possible de se former et d’obtenir un diplôme reconnu sans passer le baccalauréat. 

Les formations diplômantes accessibles sans le bac, comme le CAP, le BEP ou les Titres Professionnels, permettent d’acquérir des compétences recherchées dans de nombreux secteurs d’activité. Elles offrent des perspectives d’insertion professionnelle rapide et durable, avec 60 à 70% des diplômés qui trouvent un emploi dans les 6 mois suivant leur formation.

Dans cet article, nous vous présenterons les principaux diplômes accessibles sans le bac, les secteurs qui recrutent, les modalités d’accès à ces formations ainsi que les possibilités de financement.

  • Les diplômes accessibles sans le bac sont le CAP, le BEP et les Titres Professionnels.
  • Les secteurs où l’on peut trouver des formations diplômantes sans le bac sont : le BTP, l’industrie, le commerce ou les services à la personne.
  • Des conditions sont nécessaires pour accéder à des formations sans le Bac et cette option propose aussi des possibilités de financement.

Les principales formations diplômantes accessibles sans le baccalauréat

PRINCIPALES-FORMATIONS-DIPLOMANTES-ACCESSIBLES-SANS-LE-BACCALAUREAT

Il existe de nombreuses possibilités pour obtenir un diplôme sans avoir le baccalauréat. Ces formations peuvent être regroupées en trois grandes catégories : les diplômes d’État, les formations professionnelles qualifiantes et les certifications professionnelles reconnues.

Parmi les filières les plus populaires, on retrouve les métiers du secteur sanitaire et social qui offrent de nombreux débouchés, comme aide-soignant, auxiliaire de puériculture ou accompagnant éducatif et social. Les professions liées au commerce et à la vente attirent également de nombreux candidats, tout comme les métiers du bâtiment et de l’industrie qui recrutent régulièrement.

Les diplômes d’État accessibles sans le bac

Plusieurs diplômes d’État peuvent être obtenus sans le baccalauréat. C’est le cas du Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU), qui est l’équivalent du bac pour les personnes ayant interrompu leurs études. Il permet de s’inscrire à l’université ou de passer des concours de la fonction publique. Selon le Ministère de l’Enseignement Supérieur, près de 5000 DAEU sont délivrés chaque année.

Dans le domaine sanitaire et social, le Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) prépare aux métiers d’aide-soignant en établissements de santé ou à domicile. Aucun diplôme n’est exigé pour intégrer la formation, accessible sur concours. D’autres diplômes d’État sont proposés sans le bac, comme le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) ou le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES).

Les formations professionnelles qualifiantes

Les formations professionnelles de type CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle), BEP (Brevet d’Études Professionnelles) ou Titre Professionnel permettent d’acquérir rapidement des compétences recherchées par les employeurs.

Elles présentent de nombreux avantages :

  • Une insertion professionnelle rapide grâce à une formation pratique et concrète
  • La possibilité d’alterner entre cours théoriques et expérience en entreprise via l’apprentissage ou le contrat de professionnalisation
  • Un large choix de spécialités : bâtiment, mécanique, restauration, services à la personne, etc.
D’après les statistiques 2022 de l’Insee, 40 % des jeunes sans diplôme se retrouvent au chômage à la sortie de leurs études. Ce chiffre est divisé par 2 lorsque ces derniers détiennent un CAP ou une qualification équivalente.

Les certifications professionnelles reconnues

Certaines certifications professionnelles sont très appréciées des recruteurs car elles valident des compétences indispensables dans certains métiers. C’est notamment le cas du CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité) qui permet de conduire en toute sécurité des chariots élévateurs et des engins de chantier. Les habilitations électriques sont également recherchées pour tous les professionnels intervenant sur ou à proximité d’installations électriques.

Dans un contexte de mondialisation, les certifications en langues étrangères comme le TOEIC (Test of English for International Communication) sont un véritable atout sur le CV.

Les secteurs d’activité et métiers accessibles sans le baccalauréat

SECTEURS-DACTIVITE-ET-METIERS-ACCESSIBLES-SANS-LE-BACCALAUREAT

De nombreux secteurs d’activité recrutent des profils non-bacheliers et offrent des perspectives d’évolution intéressantes. C’est notamment le cas du BTP, de l’industrie, du commerce et des services à la personne. Ces métiers sont accessibles avec un diplôme professionnel type CAP, BEP ou titre professionnel et permettent de rentrer rapidement dans la vie active. Des passerelles existent également pour ceux qui souhaitent continuer à se former et évoluer dans leur carrière.

Les métiers du BTP et de l’industrie

Le secteur du BTP regorge d’opportunités pour les personnes n’ayant pas le bac. Les métiers de maçon, électricien, plombier, peintre ou encore couvreur sont accessibles avec un CAP ou un BEP. Ces professionnels sont très recherchés sur le marché du travail et bénéficient de bonnes perspectives d’insertion.

Dans l’industrie, les postes d’ouvrier qualifié comme soudeur, opérateur de production, technicien de maintenance ou conducteur d’engins sont ouverts aux titulaires d’un diplôme professionnel. Ces métiers nécessitent souvent une bonne habileté manuelle et une capacité à travailler en équipe.

Voici un tableau récapitulatif des principaux métiers, leur niveau de qualification et leur salaire indicatif :

MétierNiveau de qualificationSalaire brut annuel moyen
MaçonCAP/BEP20 000 €
ÉlectricienCAP/BEP25 000 €
PlombierCAP/BEP24 000 €
SoudeurCAP/BEP22 000 €
Opérateur de productionCAP/BEP20 000 €
Tableau récapitulatif des principaux métiers, leur niveau de qualification et leur salaire indicatif

Les métiers du commerce et de la vente

Les métiers de la vente et du commerce sont accessibles sans le bac et offrent de nombreuses opportunités. Vendeur en magasin, conseiller commercial, télévendeur ou assistant commercial sont des postes qui recrutent régulièrement. Ces métiers nécessitent certaines qualités comme le sens du contact, la persuasion, l’écoute et la réactivité.

Avec de l’expérience, il est possible d’évoluer vers des postes à responsabilité comme manager commercial ou responsable des ventes. Les entreprises apprécient les profils ayant une expérience de terrain et une bonne connaissance des produits et des clients.

Les métiers des services à la personne

Le secteur des services à la personne offre de nombreux débouchés aux personnes non-diplômées du bac. Aide à domicile, assistant maternel, auxiliaire de vie, agent d’entretien ou employé familial sont des métiers qui recrutent pour répondre aux besoins croissants de la population, notamment en raison du vieillissement.

Pour accéder à ces métiers, il faut généralement suivre les étapes suivantes :

  1. Obtenir un diplôme ou une certification professionnelle (CAP, BEP, titre professionnel) dans le domaine des services à la personne
  2. Réaliser un stage pratique ou une immersion professionnelle pour se confronter aux réalités du métier
  3. Postuler auprès des différents employeurs : particuliers, associations, entreprises de services à la personne

Des formations complémentaires peuvent être nécessaires pour se spécialiser et évoluer dans sa carrière, comme le DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social) pour travailler auprès de publics fragiles.

En 2018, 5% des jeunes sortants ayant eu un CAP ou BEP figuraient parmi les bouchers, charcutiers ou boulangers. “Les jeunes sortis de formation initiale en étant titulaires d’un CAP ou d’un BEP sont sept fois plus présents parmi les bouchers, charcutiers, boulangers que dans l’ensemble des métiers” 
DARES 2018

Les perspectives de recrutement sont donc très favorables.

Les modalités pratiques pour accéder à ces formations

MODALITES-PRATIQUES-POUR-ACCEDER-A-CES-FORMATIONS

Pour s’inscrire à une formation diplômante sans le bac, il faut suivre certaines démarches et remplir des conditions d’accès. Des prérequis peuvent être demandés en termes d’âge, de niveau d’études ou d’expérience professionnelle. Des possibilités de financement existent pour aider les apprenants à financer leur projet de formation. Voici les informations clés à connaître pour se lancer.

Les conditions d’accès et prérequis

Les principaux critères d’admission pour accéder à ces formations sont les suivants :

  • Avoir au moins 16 ans (sauf dérogation pour les jeunes ayant terminé leur 3ème)
  • Justifier d’un certain niveau d’études (fin de 3ème ou CAP/BEP dans certains cas)
  • Passer des tests de positionnement pour évaluer ses acquis et son niveau
  • Participer à un entretien de motivation pour valider son projet professionnel
  • Signer un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation avec une entreprise d’accueil

Pour candidater, il faut généralement suivre les étapes suivantes :

  1. Choisir sa formation et l’organisme qui la propose en fonction de son projet et de ses contraintes
  2. Remplir un dossier de candidature avec ses informations personnelles, son parcours et ses motivations
  3. Passer les éventuels tests et entretiens de sélection organisés par l’organisme de formation
  4. Trouver une entreprise d’accueil pour les formations en alternance (apprentissage ou contrat pro)
  5. Finaliser son inscription administrative et s’acquitter des frais de formation le cas échéant
En janvier 2021, 72 % des jeunes diplômé·e·s. Bac +5 de la promotion 2019 occupent un emploi (un emploi salarié pour 68 %).

Les possibilités de financement

Plusieurs dispositifs existent pour financer sa formation diplômante sans le bac :

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) qui permet à chacun d’utiliser ses droits à la formation acquis tout au long de sa carrière. Le CPF peut être mobilisé pour financer tout ou une partie des frais pédagogiques.
  • Les aides régionales comme les chèques formation, les bourses d’études ou les prêts d’honneur qui peuvent compléter le financement du CPF. Chaque région propose ses propres dispositifs.
  • Les allocations de France Travail pour les demandeurs d’emploi indemnisés qui souhaitent se former. France Travail peut prendre en charge les frais de formation et verser une rémunération pendant la durée du cursus.
  • Les prises en charge de l’OPCO (Opérateur de Compétences) pour les salariés qui suivent une formation dans le cadre du plan de développement des compétences de leur entreprise. L’OPCO finance les coûts pédagogiques.

Par exemple, un salarié peut utiliser jusqu’à 5000 € de son CPF pour financer un Titre Professionnel inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Les lieux de formation et modalités pratiques

Les formations diplômantes sans le bac sont proposées par différents types d’organismes partout en France :

  • Les CFA (Centres de Formation d’Apprentis) pour les formations en apprentissage qui alternent périodes en centre et en entreprise. Les CFA sont gérés par les branches professionnelles ou les chambres consulaires.
  • Les Greta et les lycées professionnels pour les formations sous statut scolaire qui se déroulent principalement en établissement. Les Greta dépendent de l’Éducation Nationale et proposent des formations pour adultes.
  • Les organismes de formation privés pour les Titres Professionnels et CQP (Certificats de Qualification Professionnelle) qui se préparent en centre ou en alternance. Ces organismes doivent être certifiés Qualiopi.

Voici un tableau récapitulatif des principaux lieux de formation avec leurs coordonnées :

OrganismeType de formationCoordonnées
CFAApprentissagewww.cfainfo.fr
GretaStatut scolairewww.education.gouv.fr/greta
AFPATitre Professionnelwww.afpa.fr
CLPSCQP Sportwww.c-l-p-s.fr
Tableau récapitulatif des principaux lieux de formation avec leurs coordonnées

Les formations durent généralement de 6 mois à 2 ans, selon le diplôme préparé et le niveau de sortie visé. Elles peuvent se dérouler entièrement en centre de formation ou alterner avec des périodes en entreprise (stages, contrats pro). Le rythme de l’alternance varie selon les cursus : 2 jours en centre/3 jours en entreprise, 1 semaine/1 semaine, etc.

Des solutions d’hébergement et de restauration sont souvent proposées par les organismes pour faciliter la vie des apprenants, notamment pour ceux qui ne peuvent pas se loger sur place. Les CFA disposent parfois d’internats. Des aides peuvent être accordées par les régions pour participer aux frais d’hébergement et de transport.

Quelques questions que vous pourriez avoir sur “Quelles sont les formations diplômantes sans BAC ?

Pour aller plus loin

Picture of Rose Eddie
Rose Eddie
Depuis longtemps immergée dans l'univers de la création de contenus, je me spécialise désormais dans la formation. Avec une passion ardente pour les mots et une connaissance approfondie du domaine, je rédige aujourd'hui des articles qui mettent en lumière le rôle crucial de la technologie dans l'apprentissage, la recherche et le choix de formations adaptées à chacun.
Autres articles sur le sujet

On négocie pour vous !

Forts de notre large réseau et de nos relations privilégiées avec certains acteurs clés du secteur, nous travaillons pour vous obtenir des réductions et des tarifs préférentiels sur toutes les formations que vous nous envoyez.