Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Comment choisir sa formation professionnelle ?

Sommaire
Dans un monde professionnel en constante évolution, choisir sa formation professionnelle est une décision cruciale pour quiconque souhaite améliorer ses compétences ou se reconvertir
Que vous soyez jeune diplômé en quête de spécialisation, salarié désireux d’accroître vos compétences, ou en reconversion professionnelle, une formation professionnelle adaptée est la clé pour répondre efficacement aux exigences du marché du travail.

Cette démarche, pertinente à tout moment de la carrière, permet d’acquérir des connaissances spécifiques, de maîtriser de nouvelles pratiques et de s’aligner sur les besoins actuels et futurs des employeurs. L’enjeu ? Sélectionner le parcours qui enrichira votre profil mais ouvrira également les portes des opportunités professionnelles, en tenant compte de qui vous êtes, de ce que vous recherchez, où vous souhaitez vous épanouir, pourquoi vous engagez dans cette voie, et quand entamer ce tournant décisif pour votre carrière.

  • Faire un bilan personnel et professionnel
  • Explorer les différents types de formations existantes
  • Evaluer les débouchés et les perspectives d’emploi

Faire un bilan personnel et professionnel

Faire un bilan personnel et professionnel

Avant de vous lancer dans le choix d’une formation professionnelle, il est primordial de prendre le temps de réaliser un bilan personnel et professionnel approfondi. Cette introspection vous permettra de mieux cerner vos aspirations, vos talents et vos axes de progression, afin de sélectionner un cursus en adéquation avec votre profil et vos objectifs.

Identifier ses centres d’intérêt et ses passions

Pour commencer, dressez une liste exhaustive de vos activités préférées et des sujets qui vous passionnent. Réfléchissez aux domaines dans lesquels vous vous sentez particulièrement épanoui et aux tâches que vous aimez accomplir au quotidien, tant dans votre vie personnelle que professionnelle. Cela peut inclure des hobbies, des causes qui vous tiennent à cœur, ou encore des matières qui vous ont toujours fasciné.

Selon une étude menée par le Cabinet Deloitte en 2021, 87% des personnes qui exercent un métier en lien avec leurs passions se disent épanouies dans leur vie professionnelle. Il est donc crucial de choisir une voie qui vous correspond réellement.

Reconnaître ses compétences et ses points forts

Ensuite, faites l’inventaire de vos réalisations et réussites marquantes, qu’elles soient académiques, professionnelles ou personnelles. Identifiez les compétences spécifiques que vous avez mobilisé pour atteindre ces objectifs, ainsi que les qualités personnelles qui vous ont aidé à surmonter les défis rencontrés. N’hésitez pas à solliciter l’avis de vos proches, collègues ou anciens professeurs pour obtenir un regard extérieur sur vos atouts. 

D’après une enquête réalisée par l’APEC en 2022, 76% des recruteurs considèrent les soft skills (compétences douces) comme un critère de sélection essentiel. Veillez donc à mettre en avant ces aptitudes transversales qui font votre singularité.

Cerner ses axes d’amélioration et ses limites

Enfin, il est essentiel d’être honnête avec vous-même concernant vos points faibles et les compétences que vous devez encore acquérir. Identifiez les domaines dans lesquels vous manquez d’expérience, de connaissances techniques ou de savoir-être. Cette prise de conscience vous permettra de cibler des formations qui combleront ces lacunes et renforceront votre profil. Ne considérez pas ces limites comme des freins, mais plutôt comme des opportunités de progression.

82% des salariés estiment qu’une formation professionnelle leur permettrait de booster leur carrière.
OpenClassrooms (2023)

Envisagez donc ces cursus comme de véritables tremplins.

Pour synthétiser efficacement votre bilan, vous pouvez créer un tableau récapitulatif en trois colonnes :

Centres d’intérêt et passionsCompétences et points fortsAxes d’amélioration et limites
– Développement web et mobile– Maîtrise des langages HTML, CSS, JavaScript– Compétences en UI/UX design à approfondir
– Intelligence artificielle et machine learning– Bonne connaissance des algorithmes et structures de données– Expérience pratique en IA à développer
– Gestion de projet agile– Esprit d’équipe et de collaboration– Certification Scrum Master à passer
– Vulgarisation scientifique et technique– Capacités rédactionnelles et esprit de synthèse– Techniques de storytelling à perfectionner
– Langues étrangères (anglais, espagnol)– Aisance à l’oral et bon niveau général– Vocabulaire technique et professionnel à enrichir
– Musique (pratique du piano)– Créativité et sensibilité artistique– Théorie musicale et solfège à approfondir
Tableau récapitulatif de votre bilan

Cet outil visuel vous offrira une vue d’ensemble structurée de votre profil, mettant en lumière la cohérence entre vos aspirations, vos atouts et vos axes de développement. Il constituera un support précieux pour échanger avec vos proches ou un conseiller en orientation, et vous guidera tout au long de votre réflexion pour choisir une formation en phase avec votre projet professionnel.

N’oubliez pas que ce bilan est une étape clé pour poser les fondations d’un parcours épanouissant. Prenez le temps nécessaire pour vous poser les bonnes questions et n’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette démarche introspective. C’est en apprenant à vous connaître davantage que vous pourrez construire un avenir professionnel qui vous ressemble.

Explorer les différents types de formations

Explorer les différents types de formations

Une fois votre bilan personnel et professionnel réalisé, il est essentiel d’explorer en profondeur les différents types de formations existantes. Cette étape cruciale vous permettra de découvrir la diversité des cursus proposés et de cibler ceux qui correspondent le mieux à votre profil, vos aspirations et vos objectifs professionnels.

Panorama des filières et cursus possibles

Il existe aujourd’hui une grande variété de formations, adaptées à tous les niveaux d’études, à tous les projets professionnels et à toutes les contraintes personnelles :

  • Les formations courtes (de quelques mois à 1 an) : certificats professionnels, diplômes d’université, MOOC (cours en ligne), stages intensifs, etc. Elles permettent d’acquérir rapidement des compétences ciblées et opérationnelles.
  • Les formations longues (de 2 à 5 ans) : BTS, DUT, licences professionnelles, bachelors, masters, etc. Elles offrent une spécialisation progressive et une montée en expertise dans un domaine donné.
  • Les formations en présentiel dans des établissements spécialisés (écoles de commerce, d’ingénieurs, de design, etc.) ou des universités, avec un rythme soutenu et une vie étudiante riche.
  • Les formations à distance (e-learning, classes virtuelles) qui offrent plus de flexibilité et d’autonomie dans l’organisation de son apprentissage, tout en bénéficiant d’un suivi personnalisé.
  • L’alternance, qui allie formation théorique en centre et expérience pratique en entreprise, est une voie de plus en plus prisée. 

Que ce soit via un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, l’alternance permet d’être rémunéré pendant sa formation et de mettre en application ses acquis sur le terrain. La formation continue, quant à elle, s’adresse principalement aux salariés souhaitant monter en compétences, se spécialiser ou se reconvertir. Elle peut être financée par l’employeur dans le cadre du plan de développement des compétences, ou par le salarié lui-même grâce au CPF (Compte Personnel de Formation).

Près de 50% des salariés ont suivi une formation professionnelle au cours des 12 derniers mois, témoignant de l’importance croissante de la montée en compétences tout au long de la vie.
Etude de la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) publiée en 2021

Zoom sur les diplômes et certifications

Chaque filière de formation débouche sur des diplômes et certifications spécifiques, reconnus par l’État et/ou les branches professionnelles.

Voici les principaux diplômes délivrés dans l’enseignement supérieur français :

  • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : formation courte (2 ans) pour acquérir un premier niveau de qualification dans un métier précis.
  • BTS (Brevet de Technicien Supérieur) : formation en 2 ans après le bac, souvent réalisée en alternance, pour devenir un technicien supérieur dans un domaine pointu.
  • DUT  (Diplôme Universitaire de Technologie) : formation en 3 ans après le bac, dispensée dans les IUT (Instituts Universitaires de Technologie), pour acquérir des compétences professionnelles reconnues.
  • Licence professionnelle : formation en 1 an après un bac+2, permettant une spécialisation dans un champ professionnel ciblé, avec une forte dimension pratique.
  • Bachelor : diplôme en 3 ou 4 ans après le bac, délivré par des écoles spécialisées (commerce, ingénierie, arts, etc.), offrant une formation équilibrée entre enseignements fondamentaux et pratiques.
  • Master : diplôme en 2 ans après une licence (bac+3), permettant d’acquérir une expertise pointue dans un domaine, à travers des cours, des projets et un stage ou un mémoire.
Près de 60% des étudiants optent désormais pour une filière professionnalisante directement après le bac, preuve de l’attractivité croissante de ces cursus valorisant l’insertion professionnelle.
D’après les chiffres du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Les prérequis, durées et modalités d’obtention varient selon les diplômes et les établissements. Il est donc crucial de bien se renseigner sur les programmes, les débouchés et les taux d’insertion de chaque formation envisagée. N’hésitez pas à contacter directement les responsables pédagogiques, à échanger avec des étudiants ou des alumni, et à assister à des salons ou des journées portes ouvertes pour obtenir des informations détaillées et des retours d’expérience.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de ressources fiables pour approfondir votre exploration des différents types de formations :

  • Onisep : le site de référence pour s’informer sur les métiers et les formations, avec des fiches détaillées et des témoignages.
  • Parcoursup : la plateforme nationale de préinscription dans l’enseignement supérieur, qui recense toutes les formations post-bac et leurs modalités d’admission.
  • La bonne alternance : un moteur de recherche complet pour trouver une formation en alternance près de chez vous, avec des filtres par niveau, domaine et type de contrat.
  • Mon Compte Formation : le portail officiel du Compte Personnel de Formation, qui permet de découvrir les formations éligibles et de s’y inscrire directement.

Prendre le temps d’étudier en détails toutes les options de formation qui s’offrent à vous est essentiel pour faire un choix éclairé et réfléchi. N’hésitez pas à multiplier les échanges avec des professionnels du secteur visé, des étudiants en cours de formation ou des conseillers d’orientation pour affiner votre projet. L’objectif est de trouver la formation qui vous correspond pleinement, qui vous permettra de développer vos talents et qui vous donnera toutes les clés pour réussir votre insertion professionnelle.

Gardez à l’esprit que la formation initiale n’est que le début d’un processus d’apprentissage qui se poursuivra tout au long de votre vie professionnelle. Les entreprises sont de plus en plus attentives aux “soft skills” (savoir-être, curiosité, adaptabilité) et valorisent la capacité à monter en compétences en continu. Choisir sa formation, c’est donc poser la première pierre d’un édifice solide, qui évoluera au gré de vos expériences et de vos aspirations.

Évaluer les débouchés et les perspectives d’emploi

Évaluer les débouchés et les perspectives d’emploi

Avant de vous engager dans une formation professionnelle, il est essentiel de prendre le temps d’évaluer en détail les débouchés et les perspectives d’emploi associés à chaque filière. Cette démarche vous permettra de faire un choix éclairé et de vous assurer que votre investissement vous ouvrira de réelles opportunités sur le marché du travail. Selon une étude de l’INSEE publiée en 2022, 85% des jeunes diplômés parviennent à trouver un emploi dans les 6 mois suivant la fin de leur formation.

Cibler les secteurs et métiers porteurs

Pour bien choisir sa formation professionnelle, il convient de cibler en amont les secteurs et les métiers porteurs du présent ou dans un futur imminent.

Pour cela :

  • Identifiez les domaines d’activité qui recrutent activement actuellement : numérique, santé, transition écologique, etc. Ces secteurs en croissance offrent de nombreuses opportunités pour les jeunes diplômés.
  • Repérez les nouvelles tendances et les métiers émergents liés aux évolutions technologiques (intelligence artificielle, cybersécurité, etc.) et sociétales (économie circulaire, silver économie, etc.). Ces filières d’avenir sont prometteuses en termes d’employabilité.
  • Ciblez les métiers en tension, qui peinent à trouver des candidats qualifiés, et où les besoins de recrutement sont importants. C’est le cas par exemple des métiers du grand âge, de la petite enfance ou encore de la maintenance industrielle.
Les métiers du numérique représentent à eux seuls près de 30% des offres d’emploi cadre, témoignant de la forte demande des entreprises pour ces profils.
Enquête réalisée par France Travail en 2023

Estimer le potentiel de rémunération et d’évolution

A titre de motivation et d’optimisation de son choix de formation, il est également important d’estimer le potentiel de rémunération et d’évolution dans son domaine de métier.

Pour cela :

  • Renseignez-vous sur les salaires moyens pratiqués pour chaque métier et niveau de diplôme, en consultant des sites spécialisés comme l’APEC ou Glassdoor. Ces données vous donneront une idée du potentiel de rémunération de chaque filière.
  • Comparez les grilles de rémunération des différents secteurs d’activité, en prenant en compte les spécificités régionales et les avantages proposés par les entreprises (primes, intéressement, etc.).
  • Projetez-vous dans l’évolution de carrière possible pour chaque voie : responsabilités croissantes, expertise technique, management d’équipe, etc. Certains métiers offrent des perspectives d’évolution plus rapides que d’autres.
Le salaire médian d’un jeune cadre en France s’élève à 42 000 € brut annuel en 2023, avec des disparités importantes selon les secteurs et les métiers.
APEC

Pour vous aider à synthétiser ces informations, voici un tableau comparatif des débouchés et rémunérations par grand secteur d’activité :

SecteurMétiers porteursSalaire moyen débutantÉvolution
InformatiqueDéveloppeur web, Data scientist, Ingénieur cybersécurité35 – 45 K€Chef de projet, Directeur technique, Responsable sécurité
CommerceResponsable commercial, Category manager, Chef de produit30 – 40 K€Directeur commercial, Directeur marketing, Directeur des ventes
IngénierieIngénieur R&D, Ingénieur qualité, Ingénieur production35 – 42 K€Chef de projet, Directeur industriel, Directeur de site
BTPConducteur de travaux, Chargé d’affaires, Ingénieur BIM30 – 38 K€Directeur de projet, Directeur d’agence, Directeur technique
Tableau comparatif des débouchés et rémunérations par grand secteur d’activité

Sources : APEC, INSEE, France Travail – Données 2023

Ce tableau comparatif vous permet de mettre en perspective les opportunités professionnelles offertes par différents secteurs porteurs. Il met en lumière les métiers les plus recherchés dans chaque domaine, les niveaux de rémunération pratiqués pour les jeunes diplômés, ainsi que les perspectives d’évolution à moyen terme.

N’hésitez pas à approfondir ces données en réalisant vos propres recherches ciblées et en multipliant les échanges avec des professionnels du secteur qui vous intéresse. Participez à des forums métiers, des conférences ou des webinaires pour obtenir des informations de première main sur les débouchés et les compétences recherchées. L’objectif est de choisir une formation qui vous ouvrira de réelles perspectives d’insertion, d’évolution et d’épanouissement dans votre future vie professionnelle.

En définitive, évaluer les débouchés et les perspectives d’emploi est une étape clé dans le choix d’une formation professionnelle. Cette réflexion stratégique vous permettra de prendre une décision fondée sur des critères objectifs et de maximiser vos chances de réussite dans un domaine qui vous motive. N’oubliez pas cependant que votre épanouissement personnel et votre équilibre de vie sont tout aussi importants pour construire une carrière durable et faufilant.

FAQ

Pour aller plus loin

Picture of Romain Campenon
Romain Campenon
Avec un intérêt prononcé pour le secteur de la formation en ligne, je me consacre à la rédaction d'articles exhaustifs sur une gamme diversifiée de formations. Conscient de l'essor croissant de ce phénomène, il est devenu évident qu'un acteur fiable et informatif est nécessaire pour orienter les individus vers des formations de qualité, à un coût optimal et sans risque de fraude. Chez LearnThings, nous nous engageons à référencer et à sélectionner les formations qui nous paraissent les meilleures dans divers domaines. Notre objectif est de vous fournir des recommandations sur mesure, afin de vous permettre d'accéder à une formation d'excellence qui répond à vos besoins spécifiques.
Autres articles sur le sujet

On négocie pour vous !

Forts de notre large réseau et de nos relations privilégiées avec certains acteurs clés du secteur, nous travaillons pour vous obtenir des réductions et des tarifs préférentiels sur toutes les formations que vous nous envoyez.