Nous recommandons nos formations de manière indépendante. Des commissions peuvent être perçues via nos liens. Plus d’infos sur notre processus de sélections ici.

Quel âge pour faire de l’alternance ?

Sommaire
L’alternance, stratégie de formation plébiscitée pour son efficacité à combiner théorie et pratique, suscite des interrogations essentielles quant à l’âge idéal pour s’y engager.

Destinée à tous, des étudiants aux professionnels cherchant à enrichir leurs compétences, cette méthode se révèle être un puissant levier d’insertion professionnelle et de reconversion. Mais, quand est-il judicieux de plonger dans cette aventure d’apprentissage ? Cet article explore l’âge approprié pour embrasser l’alternance

En abordant ces questions, nous posons les bases pour comprendre l’importance de l’âge dans le choix de l’alternance, offrant ainsi un guide précieux pour ceux qui envisagent cette voie.

  • L’âge minimum est de 16 ans ou 15 ans sous quelques conditions
  • Il n’y a pas d’âge maximum pour faire de l’alternance
  • Avec les facteurs liés à la maturité et l’expérience acquise, l’âge idéal pour commencer une alternance est de 16 à 22 ans.

L’âge minimum pour débuter une alternance

AGE MINIMUM POUR DEBUTER UNE ALTERNANCE

L’alternance est une voie de formation qui combine études et expérience professionnelle. Elle offre la possibilité d’acquérir des compétences pratiques tout en obtenant un diplôme. Cependant, il existe des restrictions légales liées à l’âge pour s’inscrire dans ce type de programme.

En France, l’âge minimum requis pour débuter un contrat d’apprentissage est de 16 ans . Cette limite d’âge correspond à la fin de la scolarité obligatoire.

En 2020, 495 000 jeunes étaient en contrat d’apprentissage, dont 64% avaient entre 16 et 18 ans, ce qui montre que cette voie de formation est particulièrement prise par les jeunes.
Ministère du Travail

Il existe toutefois des exceptions à cette règle :

  • Les jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire (généralement à 15 ans) peuvent commencer un apprentissage dès 15 ans. Cette disposition permet aux élèves qui le souhaitent de se lancer plus tôt dans une formation professionnelle.
  • Pour certains métiers réglementés, notamment ceux liés à la sécurité (agent de sécurité, pompier, etc.), l’âge minimum peut être plus élevé, généralement 18 ans. Cette restriction vise à garantir la maturité nécessaire pour exercer ces professions.

L’âge minimum pour un contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation, autre forme d’alternance, est également accessible dès 16 ans . Contrairement à l’apprentissage, il n’y a pas d’exception pour les jeunes de 15 ans. D’après la DARES (Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques), en 2019, 25% des contrats de professionnalisation concernaient des jeunes de moins de 21 ans, ce qui témoigne de l’attrait de cette voie pour les jeunes adultes.

Les conditions de travail des alternants mineurs

Les alternants mineurs bénéficient de certaines protections spécifiques pour garantir leur santé et leur sécurité :

  • Ils ne peuvent pas travailler plus de 8 heures par jour et 35 heures par semaine, afin de leur laisser suffisamment de temps pour leurs études et leur repos.
  • Le travail de nuit (entre 22h et 6h) leur est interdit, sauf dérogations exceptionnelles pour certains secteurs (boulangerie, restauration, etc.).
  • Ils bénéficient de deux jours de repos consécutifs par semaine, généralement le week-end, pour favoriser leur récupération.

Ces dispositions visent à concilier l’expérience professionnelle avec les besoins spécifiques des mineurs en termes de santé, de sécurité et d’éducation.

L’âge maximum pour entreprendre une alternance

AGE MAXIMUM POUR ENTREPRENDRE UNE ALTERNANCE

Contrairement à l’idée reçue, il n’existe pas de limite d’âge légal pour commencer une alternance en France. Que vous ayez 20, 30, 40 ans ou plus, vous pouvez parfaitement vous lancer dans cette voie de formation. L’alternance est une option pertinente pour acquérir de nouvelles compétences, se reconvertir professionnellement ou encore obtenir un diplôme à tout âge.

L’alternance, une solution pour tous les âges

L’alternance est ouverte à tous, sans condition d’âge maximal. C’est une véritable opportunité pour les personnes qui souhaitent se former tout au long de leur vie.

En 2019, 11% des contrats d’apprentissage concernaient des personnes de plus de 25 ans, ce qui montre que cette voie est de plus en plus plébiscitée par les adultes.
DARES (Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques)

Les avantages de l’alternance pour les personnes plus âgées sont nombreux :

  • Acquérir de nouvelles compétences pour évoluer professionnellement : l’alternance permet de se former à de nouveaux métiers ou d’approfondir ses connaissances dans son domaine d’expertise.
  • Se reconvertir dans un nouveau métier à tout âge : grâce à l’alternance, il est possible de changer de voie professionnelle, même après plusieurs années d’expérience dans un autre secteur.
  • Bénéficier d’une formation diplômante tout en étant rémunéré : suivre une formation en alternance offre la possibilité de préparer un diplôme (CAP, BTS, licence professionnelle, master, etc.) tout en percevant un salaire, ce qui facilite la reprise d’études.
  • Valoriser son expérience professionnelle antérieure dans un nouveau contexte : les compétences acquises lors de précédentes expériences peuvent être un atout précieux dans le cadre d’une alternance.

Des dispositifs spécifiques pour les plus de 26 ans

Pour les personnes de plus de 26 ans, des dispositifs spécifiques existants pour faciliter leur accès à l’alternance. D’après la DARES, en 2019, 34% des contrats de professionnalisation étaient signés par des personnes de plus de 26 ans, ce qui témoigne de l’intérêt des entreprises pour les profils expérimentés.

Ces dispositifs prennent en compte les besoins spécifiques des alternants plus âges :

  • Des formations adaptées aux profils expérimentés : les programmes sont conçus pour valoriser les compétences déjà acquises et les mettre en perspective avec les nouvelles connaissances.
  • Un accompagnement personnalisé pour valoriser les compétences acquises : les alternants bénéficient d’un suivi individualisé pour les aider à tirer le meilleur parti de leur expérience.
  • Des aides financières pour faciliter la reprise d’études : des dispositifs tels que le compte personnel de formation (CPF) ou les aides régionales peuvent être mobilisés pour financer tout ou partie de la formation.

Par ailleurs, les entreprises bénéficieront particulièrement des alternants plus âgés pour leur maturité, leur autonomie et leur capacité à s’intégrer rapidement dans une équipe. Leur expérience professionnelle antérieure est un véritable atout pour apporter un regard neuf et des compétences complémentaires.

En somme, l’alternance est une voie de formation accessible à tous, quel que soit l’âge. Les personnes plus âgées peuvent y trouver de nombreux avantages pour booster leur carrière, se reconvertir ou acquérir de nouvelles compétences. Des dispositifs spécifiques existants pour les accompagner au mieux dans leur projet et valoriser leur expérience. Il n’y a donc pas d’âge limite pour se lancer dans l’aventure de l’alternance et ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles.

L’âge idéal pour réussir son alternance

AGE IDEAL POUR REUSSIR SON ALTERNANCE

L’alternance est une voie de formation accessible à tous les âges, mais il existe des moments plus propices pour se lancer dans cette aventure. L’âge idéal pour débuter une alternance dépend de plusieurs facteurs, tels que la maturité, le projet professionnel et l’expérience acquise. Si certains choisissent de se lancer dès le plus jeune âge pour progresser rapidement une expérience professionnelle, d’autres privilégieront une alternance à un âge plus avancé pour valoriser leurs compétences et réorienter leur carrière.

Les avantages de commencer tôt

Commencer une alternance dès le plus jeune âge, c’est-à-dire entre 16 et 22 ans, présente de nombreux avantages. Selon l’INSEE, en 2020, 67% des alternants avaient moins de 22 ans, ce qui montre que cette tranche d’âge est la plus représentée dans cette voie de formation.

Les bénéfices d’une alternance précoce sont multiples :

  • Acquérir une expérience professionnelle significative dès le début de son parcours : en alternance périodes en entreprise et périodes de formation, les jeunes peuvent se constituer rapidement une expérience valorisante.
  • Développer rapidement des compétences techniques et relationnelles grâce à l’immersion en entreprise : le contact direct avec le monde professionnel permet d’acquérir des savoir-faire et des savoir-être essentiels.
  • Faciliter son insertion professionnelle en bénéficiant d’un réseau et d’une première expérience : les alternants sont souvent embauchés par leur entreprise d’accueil à l’issue de leur formation.

Commencer tôt permet également de mûrir son projet professionnel en confrontant ses attentes à la réalité du terrain. C’est l’occasion de confirmer ou d’infirmer ses choix d’orientation et de se réorienter si nécessaire.

Les atouts d’une alternance à un âge plus avancé

Si l’alternance est souvent associée aux jeunes, elle présente aussi de nombreux atouts pour les personnes plus âgées.

En 2019, 45% des alternants avaient plus de 22 ans, dont 11% plus de 26 ans. Ces chiffres témoignent de l’intérêt croissant des adultes pour cette voie de formation.
DARES

Les points forts des alternants plus âges sont indéniables :

  • Une expérience professionnelle antérieure qui facilite l’adaptation au monde de l’entreprise : les alternants plus âgés peuvent s’appuyer sur leurs acquis pour s’intégrer rapidement et être opérationnels.
  • Une maturité et une autonomie appréciées par les employeurs : avec l’âge viennent souvent une plus grande responsabilité et une capacité à travailler en équipe.
  • Un projet professionnel souvent plus réfléchi et construit , basé sur une meilleure connaissance de soi : les adultes en reconversion ont généralement une idée plus précise de leurs objectifs et de leurs attentes.

Les alternants plus âgés peuvent ainsi valoriser leurs compétences tout en acquérant de nouvelles connaissances ciblées. Ils apportent à l’entreprise un regard neuf et une expertise complémentaire, tout en bénéficiant d’une formation adaptée à leurs besoins.

En définitive, il n’y a pas d’âge idéal unique pour réussir son alternance. Tout dépend du parcours, des objectifs et de la motivation de chacun. Que l’on soit jeune diplômé ou adulte en reconversion, l’essentiel est de choisir le moment où l’on se sent prêt à s’engager pleinement dans cette voie exigeante, mais gratifiante . L’alternance offre de belles opportunités à tous les âges, pour peu que l’on soit déterminé à apprendre, à progresser et à s’investir dans un projet professionnel porteur de sens.

Les conditions d’âge selon le niveau d’études

Les conditions d’âge pour entreprendre une alternance varient en fonction du diplôme préparé. Voici un tableau récapitulatif des âges minimum et maximum selon le niveau d’études :

Diplôme préparéÂge minimumÂge maximum
CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle)16 ans29 ans
Bac professionnel16 ans29 ans
BTS (Brevet de Technicien Supérieur)16 ansPas de limite d’âge
DUT (Diplôme Universitaire de Technologie)16 ansPas de limite d’âge
Licence professionnelle16 ansPas de limite d’âge
Maître16 ansPas de limite d’âge
Titre professionnel16 ansPas de limite d’âge
Tableau récapitulatif des âges minimum et maximum selon le niveau d’études

Au-delà de 29 ans, il est possible de concevoir un contrat de professionnalisation pour ces diplômes. Cette formule permet aux adultes de se former tout en travaillant.

Pour les diplômes de l’enseignement supérieur, il n’y a pas de limite d’âge maximum. D’après la DARES, en 2019, 45% des alternants avaient plus de 22 ans, dont 11% plus de 26 ans.

Les adultes peuvent ainsi se former par alternance tout au long de leur vie professionnelle. Cette souplesse permet à chacun de trouver la formule adaptée à son parcours.

Des dérogations peuvent être accordées pour les publics spécifiques, comme les travailleurs handicapés ou les créateurs d’entreprise. Ces aménagements visent à faciliter leur accès à l’alternance, quel que soit leur âge.

L’influence de l’âge sur les chances de trouver un employeur

INFLUENCE DE LAGE SUR LES CHANCES DE TROUVER UN EMPLOYEUR

L’âge peut avoir un impact sur les chances de trouver un employeur en alternance.

63% des alternants avaient moins de 22 ans, ce qui montre une préférence des entreprises pour les candidats plus jeunes.
DARES (2019)

Les employeurs peuvent parfois privilégier les candidats plus jeunes pour diverses raisons. Tout d’abord, ils sont souvent perçus comme plus malléables et adaptables à la culture d’entreprise. Ils offrent leur capacité à apprendre rapidement et à s’intégrer facilement dans une équipe. De plus, leur rémunération est généralement moins élevée que celle des alternants plus âgés, ce qui peut représenter un avantage financier pour l’entreprise. Enfin, les aides financières proposées par l’État sont parfois plus avantageuses pour l’embauche de jeunes alternants, ce qui peut inciter les employeurs à les choisir.

Cependant, les candidats plus âgés ont aussi des atouts à faire valoir. Leur maturité et leur autonomie dans le travail sont souvent appréciées par les employeurs. Ils sont capables de prendre des initiatives et de gérer des responsabilités plus rapidement que les alternants plus jeunes. De plus, leur expérience professionnelle peut être un avantage pour certains postes qui nécessitent des compétences spécifiques. Enfin, leur projet professionnel est généralement mieux défini et plus stable, ce qui peut assurer les employeurs sur leur engagement à long terme dans l’entreprise.

Il est important de noter que la discrimination à l’embauche basée sur l’âge est illégale en France. Selon le Défenseur des droits, en 2019, 3,6% des discriminations à l’embauche étaient liées à l’âge. Les employeurs ne peuvent pas refuser un candidat en raison de son âge, sauf si celui-ci est incompatible avec les exigences du poste.

Bien que l’âge puisse avoir une influence sur les chances de trouver un employeur en alternance, les candidats ne doivent pas se décourager. Les atouts des candidats plus âgés, tels que leur maturité et leur expérience, peuvent être valorisés auprès des employeurs. 

Avec une recherche ciblée, une mise en avant de ses compétences et une flexibilité sur les conditions de travail, il est possible de trouver l’entreprise qui correspondra à son projet professionnel, quel que soit son âge. L’alternance est une voie d’accès à l’emploi qui peut convenir à tous les profils, à condition de faire preuve de motivation et de persévérance dans sa recherche.

Quelques questions que vous pourriez avoir sur l’âge pour faire une alternance

Pour aller plus loin

Picture of Romain Campenon
Romain Campenon
Avec un intérêt prononcé pour le secteur de la formation en ligne, je me consacre à la rédaction d'articles exhaustifs sur une gamme diversifiée de formations. Conscient de l'essor croissant de ce phénomène, il est devenu évident qu'un acteur fiable et informatif est nécessaire pour orienter les individus vers des formations de qualité, à un coût optimal et sans risque de fraude. Chez LearnThings, nous nous engageons à référencer et à sélectionner les formations qui nous paraissent les meilleures dans divers domaines. Notre objectif est de vous fournir des recommandations sur mesure, afin de vous permettre d'accéder à une formation d'excellence qui répond à vos besoins spécifiques.
Autres articles sur le sujet

On négocie pour vous !

Forts de notre large réseau et de nos relations privilégiées avec certains acteurs clés du secteur, nous travaillons pour vous obtenir des réductions et des tarifs préférentiels sur toutes les formations que vous nous envoyez.